Connect with us

GouvGN

Cour d’Appel de Conakry: «Nous allons mettre fin à l’accès des vendeurs de cacahuète dans la salle»

Publié

Le

Les magistrats en assemblée générale ont pris plusieurs décisions dans la réglementation de leur corporation en Guinée. A côté de leur condition de travail qu’ils trouvent “précaire”, ces juges et procureurs veulent aussi mettre de l’ordre à la Cour d’Appel de Conakry lors des audiences.

«Nous décidons que nos juridictions soient accessibles que par ceux qui ont l’autorité du service public de la Justice».

Apparemment, les “provocations” de l’honorable Amadou Damaro Camara à l’endroit des magistrats ont eu un côté avantageux. Même si les concernés semblent fortement touchés, toutefois, ils décident de prendre certaines dispositions quand à l’instauration de l’ordre au sein de leur corporation.

D’abord, ces magistrats veulent qu’ils soient en sécurité. A entendre le président de l’association, les magistrats guinéens ne sont pas en sécurité, particulièrement, ceux de l’intérieur du pays.

Ceci dit, la garantie de leur sécurité passerait d’une part par la restriction de l’accès à la Cour d’Appel de Conakry.

Cet endroit(Cour d’Appel), se trouve de nos jours accessible à toute sorte de personne sans aucun contrôle, même au moment des audiances, évoquent ces magistrats.

«Ce n’est pas un marché!», regrette un membre de l’association.

D’ailleurs, «nous allons mettre fin à l’accès des vendeurs de cacahuète dans la salle», décide Mohamed Aliou Thiam, président de l’association des magistrats de Guinée.

Publicité
1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Félix

    04/15/2019 at 11:23

    Si vous avez à passer un message ou une annonce au public surtout sur les médias, prenez le soin de bien les corriger.
    Depuis quand juge est devenu verbe en l’écrivant avec ent au pluriel « jugent « 

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.