Connect with us

News

Ecole de la seconde chance : le PNUD formalise son partenariat avec l’ASCAD

Publié

Le

Le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et l’Agence du service civique et d’action pour le développement (ASCAD) ont signé le 5 avril 2019 un protocole de partenariat.

La signature de ce protocole, selon le Représentant Résident du PNUD, Lionel Laurens, vient ainsi formaliser leur partenariat de plusieurs années: « C’est vrai que nous sommes en partenariat informel avec l’ASCAD depuis plusieurs années pour l’accompagner dans sa démarche. Il était temps que nous puissions formaliser un accord de partenariat dans le cadre de la vision d’extension de l’ASCAD où il est prévu de s’implanter dans chaque région administrative de la Guinée. »

M. Lionel Laurens indique que les défis qui attendent les responsables de l’Ascad et les partenaires: « Les défis sont énormes en termes de stratégies, en termes de mise à l’échelle et en termes de de gouvernance, de communication et d’opérationnalisation de ce plan. Donc le PNUD en tant que partenaire technique a proposé ses services à l’ASCAD dans ses efforts de mise à l’échelle progressive de manière à ce que son impact puisse être démultiplié, que davantage de jeunes hommes et femmes puissent bénéficier de ses services et puissent être insérés dans la société guinéenne, même dans les régions les plus reculées. »

Le général Amadou Doumbouya, Directeur général, affirme sue la signature de ce protocole va être bénéfique pour sa structure : « La signature de ce protocole va permettre à l’Agence du service civique d’action pour le développement de faire un plus, d’aller vers sa cible qui sont les jeunes déscolarisés, des jeunes non scolarisés et des jeunes diplômés sans emploi. Nous allons les amener vers nous, leur donner une formation civique et citoyenne dans un premier temps. Dans un deuxième temps nous allons leur donner une qualification professionnelle et puis surtout les insérer dans le monde du travail. C’est ce qui fait notre plus-value aujourd’hui. »

Plus loin, il a fait savoir qu’il a l’intention de créer d’autres structures de l’ASCAD à l’intérieur du pays: « Nous avons l’intention, à partir de cette année, de sortir de Conakry pour aller s’installer dans les régions. »

Laurent Barbot, chef du service de coopération et d’action culture à l’ambassade de France, rappelle que l’ASCAD est une initiative française. Donc pour lui, voir que cette initiative est reconnue par le PNUD et par les autorités guinéennes au plus haut niveau ne peut qu’être pour l’ambassade de France en Guinée une satisfaction. Il a confié être très satisfait des résultats de l’Ascad, qui est une école de seconde chance, mais aussi très réjoui du partenariat entre l’ASCAD et le PNUD.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.