Connect with us

News

Transport en milieu rural: la Guinée bénéficie d’un don de 40 millions de dollars

Publié

Le

La Guinée a bénéficié d’un don de 40 millions de dollars pour améliorer le réseau du transport en milieu rural. Il s’agit de la concrétisation des engagements du groupe de la Banque mondiale en Guinée à Paris en novembre 2017, dans l’accompagnement de la Guinée dans la mise en œuvre du Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) de 2016 en 2020.

 

 

C’est ce mercredi 23 janvier que la signature de cet accord a vu jour avec la participation des ministres de l’Economie et des Finances, la ministre en charge du Plan et du Développement Economique, celui chargé des Travaux Publics et celle de l’Agriculture.

Ce don constitue un vaste projet de transport en milieu rural et financé à hauteur de 40 millions de dollars par l’Association International pour le Développement (IDA).

«Le projet de mobilité et de connectivité rurale contribuera à la réalisation de cet objectif stratégique en améliorant et en soutenant l’accès routier de la population rurale aux marchés et au service de base en Guinée(…)», soutient le représentant du Groupe de la Banque mondiale.

Selon Rachidi Radji, des piliers tels que le renforcement de la productivité agricole et la croissance économique, seront les aspects prioritaires de ce financement.

Le ministre de l’économie et des Finances dans ses propos, a exposé que la mise en place d’un réseau dense d’infrastructures de transport en milieu rural, respectant les aspects environnementaux et sociaux, concourt à la réduction de la pauvreté et à l’atteinte des objectifs de développement durable.

A en croire Mamadi Camara, le Plan National de Développement Economique et Social 2016-2020 s’inscrit parfaitement dans cette vision.

«C’est pourquoi ce projet couvrira les préfectures de Coyah, Dubréka, Boké, Dalaba, Pita et Labé pour un linéaire de 800 Km de pistes rurales».

Mamadi Camara promet que l’exécution des travaux se fera sur 5 ans. Les résultats attendus seront visibles et ils auront trois impacts majeurs à savoir:

«L’amélioration d’une part, du réseau de pistes rurales reliant les villages entre eux et d’autre part, des routes préfectorales reliant les communes rurales avec le reste des zones économiques de production agricole. L’assurance de l’entretien des infrastructures de transport rural par les populations et le renforcement des capacités de l’administration centrale et déconcentrée à travers la direction nationale du génie rural du ministère de l’Agriculture et la direction nationale des routes préfectorales et communautaires du ministère des Travaux Publics», projette le ministre de l’économie et des Finances.

Ses collègues des travaux public, Moustapha Naïté, du plan, Mama Kanny Diallo et de l’Agriculture Mariama Camara ont pris l’engagement pour le respect du délai imparti, cinq (05) mois pour l’exécution des travaux.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.