Connect with us

GouvGN

Sécurité rapprochée : Interdiction formelle aux militaires d’être garde-corps d’un civil

Publié

Le

Les militaires ne peuvent plus assurer la sécurité des personnes civiles. L’annonce de cette interdiction a été faite par le président Alpha Condé lors du Conseil des ministres tenu le 14 février 2019.

Sauf exception reconnue par l’Autorité, les militaires ne doivent plus assurer la sécurité des personnalités civiles. Selon le porte-parole du gouvernement qui a rapporté l’information, le Chef de l’Etat a donné des instructions fermes interdisant formellement l’utilisation de militaires pour assurer la sécurité personnelle (garde-corps) de citoyens privés. « En dehors de cas exceptionnels reconnus par l’Autorité, tout contrevenant ainsi que les supérieurs hiérarchiques ayant autorisé ou toléré cette pratique seront sévèrement sanctionnés », a-t-il indiqué.

L’autre interdiction faite par le président Alpha Condé, ce sont les sirènes à Conakry. C’est devenu une pratique courante à Conakry de voir un seul militaire dans un pick-up ou dans un autre immatriculé AG, en train de klaxonner pour se frayer un chemin. Un excès de gel qui cause souvent des dégâts, car ils percutent le plus souvent les autres automobilistes ou motocyclistes devant eux, sans même s’arrêter.

« Le Président de la République a rappelé les directives relatives à l’utilisation des sirènes par les véhicules de l’Etat. Seuls les véhicules dûment autorisés par la réglementation en vigueur sont habilités à user d’avertisseurs sonores spéciaux dans le cadre de mission officielle », a précisé le porte-parole du gouvernement.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.