Connect with us

News

Les prochaines machinations obscures d’Alpha Condé (Dernière Partie)

Publié

Le

Quelle est cette dernière carte magique que détient Alpha à l’ombre pour consolider son pouvoir en 2020 croyant ne pas s’attirer des ennuis ? Que voudrait-il faire de la Guinée et du Guinéen en 2020 croyant échapper à tout regard ? Que devrait faire le FNDC (Front National de Défense de la Constitution, ou Front Négociant le Départ de Condé) ? Tentative de décryptage dans ce dernier article de la série des machinations d’Alpha Condé.

Dernière carte : Le Dernier Joker !
« Laissez Boké tranquille. Celui qui mets sa main là-bas vas me trouver sur son chemin !» c’est Alpha qui criait sur son entourage alors qu’il venait de mettre les pieds sur les pédales présidentielles. Ce fut le signe annonciateur de la privatisation de toute la région de Boké, une privatisation dont le seul bénéficiaire est M. Alpha Condé. Pour mieux marquer son territoire Alpha posa un décret sur la table qui annonçait Boké comme étant une zone économique spéciale et nomma lui-même un directeur taillé à la mesure de sa politique à la CBG.

Cette opération lui permit de faire cesser les travaux de construction de la raffinerie d’alumine qui était en cours à Sangarédi et de faire entrer les arabes dans la danse minière guinéenne. C’est ainsi que la société minière GAC (Global Alumina Corporation) changea immédiatement en GAC (Guinea Alumina Corporation) alors que la loi interdit depuis une éternité une telle homonymie.

Ceci avait également coïncidé aux débuts de ses investissements en terre arabe par l’envoi du cash de nos banques vers l’orient. Les premières transactions sur vol spécial furent interceptées et dénoncées à l’aéroport de Dakar et il fallut un mensonge d’état par la voix du ministre de la justice en personne et de celui des finances pour libérer l’avion et le magot d’Alpha. Alpha changea de stratégie, continua les opérations d’évacuation de nos fonds et l’année d’après il cria devant tout le monde qu’en un an d’exploitation minière la société minière de Boké (dans le réseau des arabes et de son GAC bis ) avait exporté autant de bauxite qu’en plus de 30 ans d’exercice de la CBG alors que celle-ci exportait à l’époque près de 20 mille tonnes par jour, chaque jour de l’année. Alpha omit tout court de déclarer qu’en même temps il y avait eu beaucoup plus de pollution et de dégradation, un planning précipité, de la corruption outrance, une perte énorme pour la Guinée, et une paupérisation accrue du pays. A la charogne les charognards, diraient les voyous miniers ! Et Boké fut infestée de sociétés minières fantômes dont la majorité lui appartenaient lui et son entourage, ou bien étaient forcées de sous-traiter avec ce clan. Tout se négociait dans les locaux de la présidence de la république. L’argent sortait et sort toujours. Les caisses de l’état se vidaient exponentiellement et rien ne filtrait.

Au même moment Alpha exigeait de l’assemblée nationale qu’on lui vota un plus grand budget. Son per diem journalier dépassa tout de suite les deux milliards de FG par jour (soit plus de 700 milliards de Francs par an). Afin de couvrir sa gabegie financière ses déplacements intempestifs, coûteux, douteux, et inféconds cessèrent immédiatement d’être médiatisés. Il louait les avions chaque jour et fit de son propre fils celui-là auprès duquel il les louait ou bien le négociant des contrats. Peu de temps après, et à la surprise générale, il fut aperçu au bord d’un avion marqué Présidence de la République de Guinée. Il se défendît en disant qu’il avait tellement loué auprès de ses amis russes que ceux-là avaient choisi d’inscrire gratuitement notre nom dessus. Des rumeurs vite étouffées disaient qu’il avait acheté cet appareil et qu’il le faisait louer à l’état à tous frais. Qui sait ce qu’il en est aujourd’hui encore ? Son train de vie reste ostentatoire et son fils est accusé de s’envoler sur jet privé depuis un certain temps. Il croit avoir suffisamment ramassé de sous pour acheter la conscience de tout le peuple, ou bien pour mieux dociliser l’armée, ou bien à défaut, pour faire importer des jeunes combattants des pays limitrophes pour mater l’opinion. Voilà pourquoi il crie sans arrêt qu’il n’a peur de rien et reste fermé à tout dialogue politique. C’est pourquoi également il maintient le fonctionnaire guinéen dans la dépendance et la soumission sachant que plus le fonctionnaire est dépendant, plus son degré de corruptibilité est élevé, et plus, sa conscience professionnelle est négociable bon marché.

Ayant réussi, par des calculs forcés, à maintenir la Guinée parmi les dix pays les pauvres du monde en dix ans, il se vantait d’avoir exporté plus de 60 millions de tonnes de bauxite en Chine en 2018 et se fixait comme objectif d’atteindre les 100 millions de tonnes en 2019. On comprend bien l’urgence qu’il y avait en 2018 de nommer un certain Kassory à la primature, cet ancien ministre des finances (1997 – 2000) et ancien de la CBG, champion de la corruption et du drainage des fonds publics vers l’étranger. Alpha se disait sans se tromper qu’avec un tel insatiable chef de gouvernement, il serait facile de caser de l’argent en Asie loin des radars de l’occident et de le ramener au pays quand arrivera la période d’achat des consciences.

Deux déclarations d’Alpha Condé soutiennent qu’il y a bien longtemps depuis que le guinéen devrait cesser de croire en lui. La première c’était en 2009 dans laquelle il disait qu’il regrettait d’être musulman. Cette déclaration nous interpellait sur le fait qu’il n’avait aucune croyance à une puissance surnaturelle qui pourrait le punir en cas de fautes lourdes. Par plusieurs fois entre 2014 et 2019 il a fait une deuxième déclaration soulignant que « plus le mensonge est gros, plus le guinéen y croit ». Si la première déclaration avait tout l’air de renonciation à l’islam, la deuxième demeure une forme de parjure condamnable car Alpha a toujours exigé qu’on croit en lui. Seul guinéen à avoir été accusé de faire entrer une rébellion au pays et à avoir insisté qu’il n’y avait aucune alternative pour accéder au pouvoir si un président au pouvoir refusait de céder le fauteuil, Alpha a vraiment tout tenté pour n’arriver au sommet que par la petite porte et ça doit nous dire qu’il ne tient pas à sortir par la grande s’il y en avait.

Rien ne nous dit que M. Alpha ne tentera pas de pousser le syndicat à l’extrême (privation de salaires, refus de négocier, remplacement par des nouveaux fonctionnaires clandestins, etc) avant de le surprendre par une augmentation de salaire de dernière minute qui lui ferait tout oublier, même l’importance de l’alternance démocratique. Rien ne nous dit qu’il n’accusera pas une partie de l’opposition de tout même d’un vrai-faux coup d’état comme en 2011, afin d’isoler ceux-ci ou ceux-là du système électoral lui permettant ainsi d’imposer un candidat qui le couvrirait à vie au-dessus de nos têtes. Et par-dessus tout, rien ne nous dit non plus qu’il ira prendre une retraite dorée en Arabie pour jouir des biens mal acquis de chez-nous dix ans après avoir renié sa religion. Des gens bien informés parlent de plus de 3 milliards de dollars américains casés par lui en Arabie. C’est très peu de sous si on compte tous les projets engloutis à la présidence et les fonds normalement générés de nos mines. Mais pourquoi s’enrichit-il sans bornes ? Des analystes disent que c’est uniquement pour financer les législatives, le référendum et les présidentielles à venir car il sait que la communauté internationale ne s’y mêlera pas trop après ses tueries. Alors il financera des élections sans aide extérieure et fera de la Guinée ce qu’il veut, croit-il. Tout de même une partie de cet argent va être investi bientôt sur des projets de long terme, des projets qu’il prétendra vouloir achever avant de quitter. Comptez sur cette liste le projet minier en Forêt qu’il a lancé récemment, la réfection des routes qu’il a volontairement laissé « pourrir » depuis 2011, la distribution des revenus miniers lancée par un don de 40 milliards à Boké récemment, la relance de la construction des logements sociaux commencée par le Général Conté depuis longtemps, ou bien la finalisation des nombreux chantiers de construction (camps et universités) du Capitaine Dadis, etc. Et comme il dispose toujours dans son baluchon politique de quoi faire rire un peuple pendant qu’il l’abuse et le dupe, on pourrait s’attendre à ce qu’il nous fasse une dernière promesse de fausse renonciation à la réforme constitutionnelle rien que pour nous berner avec pendant qu’il avancera dans sa besogne. A la charogne les charognards, diraient les voyous politiques ! Ces voyous politiques l’ont suspecté et commencent déjà à faire défection dans plusieurs partis politiques pour venir à la file indienne prêter allégeance au sien. Il croit que ça le grandirait lui ! Qui de nous sait d’ailleurs s’il n’avait pas lui-même envoyé ces vautours en mission chez ses adversaires politiques le temps d’un espionnage peaufiné à sa manière ?

Dans ce bouillant décor, appeler à la désobéissance civile c’est, plus inviter le peuple à faire pression sur l’exécutif pour lui faire changer la décision insensée de modifier la constitution, appeler à la rigueur de la loi après une parjure de va-t-en-guerre, donc c’est appeler au départ imminent d’Alpha Condé. C’est avant tout désobéir l’exécutif par tous les moyens. Il est difficile dans ce contexte de parler de moyens légaux car l’exécutif a déjà jeté la loi en vigueur à la poubelle par les multiples parjures, les tueries de manifestants, les mensonges d’état, la sourde-oreille face aux revendications sociales, les multiples justifications insensées du projet constitutionnel, et la persistance sur le mal. Si le FNDC (Front Négociant le Départ de Condé) pouvait travailler avec les transporteurs pour arrêter tout déplacement, avec les commerçants pour faire fermer tous les marchés, avec les fonctionnaires pour faire cesser tout travail, avec les enseignants pour faire cesser les cours, peut-être que son mouvement aurait franchi un premier pas vers une désobéissance civile de meilleure qualité. Peut-être qu’il ne faudrait pas désobéir toute la semaine mais si la vie ne s’animait que les weekends et que les villes mortes couvraient les jours ouvrables la désobéissance civile aurait peut-être plus dignement mérité son nom. Peut-être qu’il faudrait dans le même combat chasser tous les administrateurs régionaux, préfectoraux et sous-préfectoraux, piliers incontournables de la malice orchestrée par Alpha. Peut-être qu’il faudrait interdire les campagnes pour les législatives et bruler le matériel de vote dans nos circonscriptions.

Parallèlement il faudrait peut-être arrêter le robinet financier d’Alpha en interpellant les miniers, toutes les sociétés minières, car c’est une phase importante pour notre pays. Il est insoutenable que pendant qu’on dénonce les détournements et la corruption qui l’aident déjà à abuser de la patrie par l’achat de certaines consciences, qu’on le laisse s’enrichir de plus bel par les mines. Pour mieux parler à ces miniers il faudrait peut-être amener le FNDC Amérique au siège des sociétés minières partenaires pour dénoncer face à la presse américaine la bauxite du sang, le FNDC Europe en Belgique où transite cette bauxite pour les mêmes raisons, et en Angleterre au siège de certaines multinationales pour les mêmes raisons et au même moment. Peut-être qu’il faudrait au même moment leur écrire à toutes des memos les appelant au ressaisissement et à l’arrêt des opérations le temps qu’on lave le linge sale entre guinéens, à défaut il faudrait saboter le réseau ferroviaire.

EH oui ! Alpha croit disposer de toutes les cartes entre ses mains pendant qu’il se régale de la chaire des jeunes guinéens. Alpha croit avancer en ridiculisant la patrie et le FNDC. Nous l’avons tous vu faire ses acrobaties politiques et même se retourner et s’opposer à lui-même et dénigrer ses propres acrobaties. Ses machinations vont bon train et si ça ne lui plait pas après, peut-être qu’il arrêtera son propre train avant la prochaine gare. Peu importe ! Il nous faut urgemment toutes les solutions à la fois, en cadence. Le vaillant peuple de Guinée devrait être prêt pour une nouvelle indépendance. Une indépendance à décrocher de toutes ces forces qu’on connait de nous. De plus bel, et avec plus d’acrobaties puisqu’il le faut. La Guinée en a urgemment besoin. La patrie en sollicite. LA PATRIE ET LA VICTOIRE ! NOUS SOMMES PRETS !

Abdoul K. Diallo
L’Agronome

Publicité
1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Thierno Boubacar

    01/22/2020 at 9:07

    Excellent!
    Je vais ajouter en disant qu’il faut aussi une descente massive à l’aéroport, perturber les vols. Surtout, Jeudi ou dimanche après-midi car toutes les compagnies desservant la Guinée y viennent ces 2 jours.

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons
Présentée comme une mineure et forcée à épouser "monsieur Bah", Salimatou brise le silence et parle de complot.
🔴Cellou Dalein Diallo sur la propagation de la maladie de Covid-19: "notre système sanitaire et hospitaliers est fragile et très précaire...
Nous devons compenser ces faiblesses, à travers des comportements efficaces dans la lutte contre la propagation du virus".
🔴Lutte contre le Covid-19: #Alpha_Condé aux acteurs impliqués dans la lutte contre le Coronavirus:  

"Il faut qu’on se dise franchement la vérité sur ce qui ne va pas. Il y a des luttes d’égo, luttes d’influence, etc. Quand vous allez en guerre, certains tirent en face, d’autres à gauche et à droite, on n’ira nulle part.
J’ai la responsabilité devant le peuple. Si ça ne va pas, c’est moi qui vais payer. Et si ça va, le peuple sera content. La victoire a beaucoup de pères, seule la défaite est orpheline. J’ai vécu ici pendant l’Ebola. J’étais obligé de m’impliquer. On donnait de l’argent, mais on ne voyait rien."
Lecture du Saint  Coran à la Maison Blanche. Dans une séance de prière conjointe entre chrétiens et musulmans aujourd'hui, pour  implorer Dieu pour qu'Il  sauve l'Amérique du virus Corona
Le confinement fait du bien aux femmes mariées qui ne voyaient presque pas leurs maris. Hummmm !!!! Regardez ça et respectez les consignes sanitaires.
Un message fort d'Elhadj Alpha Blondy
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.