Connect with us

GouvGN

Infrastructures routières : Moustapha Naité satisfait des réalisations faites en Forêt

Publié

Le

Le ministre des Travaux publics, Moustapha Naité et la forte délégation qui l’accompagne, ont effectué des visites de terrain sur les chantiers des voiries de Beyla, Lola et la route inter régionale Lola-Danané. Il a ensuite promis aux populations de Yomou de goudronner la route N’Zérékoré-Yomou.

Offrir aux Guinéens un cadre de vie meilleur à travers des infrastructures routières, c’est la volonté des autorités guinéennes. C’est pourquoi en décembre 2018, le président Alpha Condé a lancé des travaux de construction des voiries urbaines de Beyla et Lola dans la région forestière. Ces deux communes bénéficient respectivement de 12 km et de 12,5 km de routes goudronnées.

Lors de son passage dans ces deux villes le mercredi 15 mai 2019, Moustapha Naité s’est dit satisfait de l’évolution des travaux : « Il y a du rechargement qui a été fait sur l’ensemble de ces deux voiries. Nous avons constaté qu’ils ont déjà fini de complètement faire le dégagement, de recharger une première couche de fondation qui est déjà réalisée à 50% à Lola et à peu près 30% à Beyla. […] Avec la finalisation des couches de fondation, ils feront les couches de base avant de faire de l’imprégnation pour recevoir de bitume après la saison hivernale. En tout cas, les dispositions sont prises. Je pense que d’ici octobre, quand on va finir avec les saisons de pluie, on pourra commencer à appliquer du bitume dans ces deux villes urbaines. »

Pendant la saison des pluies, explique Pètè Diallo, coordinateur de BEGEC-TP, le travail va consister à faire du béton, notamment la construction des 25 000 mètres linéaires de caniveaux.

«On peut continuer ça durant toute la saison des pluies. Nous avons à peu près 9000 mètres linéaires de cunettes et nous avons pour 750 m3 de béton à faire en petits ouvrages hydrologiques», a-t-il ajouté.

S’agissant de la route qui relie la Guinée à la Côte d’Ivoire à travers Lola-Danané (39,75 km), le chef de mission de contrôle du chantier, Moustaha Sangaré, a fait savoir que 23 km de la couche de base ont été exécutés : « A ce jour, environs 60% des travaux pour un délai exécuté de 90%. Nous sommes à la dernière phase de la route, c’est-à-dire la couche de base qui est la derrière couche plus le revêtement. Donc, à ce jour, nous avons exécuté environ 23 km au niveau de la couche de base, en grave-concasseuses 0315 et aujourd’hui nous avons fait la planche d’essai pour le bitume et demain matin le revêtement continue. »

Le délai d’exécution des travaux de ce tronçon est de 20 mois. Et ce délai arrive à échéance le 24 juin prochain. Ce retard, selon M. Sangaré, est dû à l’occupation de l’emprise de la route, mais aussi de la plainte d’une ONG suite aux tracés de la route sur certaines zones. Ce dernier, rassure-t-il, a été réglé. Il reste désormais celui de l’indemnisation des riverains de la route pour leur déguerpissement. A ce niveau aussi, le ministre des Travaux publics rassure : «Il y a par endroit des riverains qui ne sont pas encore été indemnisés. Nous sommes dans la sensibilisation avec les élus locaux. Nous sommes passés par le réaménagement du projet pour voir comment prendre en compte les indemnisations sur ce tronçon. Mais je puis vous rassurer d’une chose, nous sommes là-dessus avec la population. Nous ferons tout pour que nous restions dans le délai contractuel. Nous sommes là-dessus et nous allons davantage sensibiliser la population et c’est ce qui est en cours. Les indemnisations seront effectivement prises en charge aux populations riveraines. »

Le ministre s’est ensuite rendu à Oueta, dans la préfecture de Yomou pour les rassurer de la volonté du chef de l’Etat à goudronner toute la route nationale n°1 qui va de Conakry à Yomou en passant par Kankan-Kérouané-Beyla-N’Zérékoré.

Dans la soirée de ce mercredi, le ministre s’est rendu sur la route N’Zérékoré-Yomou où des travaux d’entretien sont en cours afin de faciliter la circulation. Dans la localité de Oueta, Moustapha Naité a fait savoir que ce tronçon long de 80 km devra être recouvert de bitume comme toutes les autres routes : «Le président de la République m’a chargé de venir vous dire que la route de Yomou comme toutes les autres routes qui mènent dans les grandes préfectures comme Lola, Macenta, Beyla, va recevoir le goudron très bientôt. Mais d’ici que cela ne se fasse, il y aura de l’entretien. Ce qu’on va faire dans un premier temps, c’est de faire en sorte que la circulation soit facile sur cette route», a-t-il expliqué.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.