Connect with us

News

Paysage politique: l’Ufr dévoile sa position

Publié

Le

Le désormais ex Haut Représentant du Chef de l’État s’offusque que le positionnement politique de l’Ufr soit défini de par son rapport avec le Rpg arc-en-ciel, au pouvoir et ou avec l’Ufdg, principal parti de l’opposition guinéenne comme si sa formation ne doit pas développer sa propre ligne de conduite.

 

« Je ne sais pourquoi est ce que vous pensez toujours qu’au niveau de l’Ufr nous devons être avec tel ou tel « , s’offusque Sidya Touré au cours de sa toute première conférence de presse du 12 décembre animée au lendemain de sa démission.

« Pendant la période où j’étais Haut représentant, rappelle-t-il, nous avons été le seul groupe parlementaire à avoir voté contre la loi qui nous a envoyés dans le mur aux élections communales.

Le Code électoral tel qu’il a été présenté et adoubé par les deux grands partis de l’Assemblée nationale à savoir l’Ufdg et le Rpg, nous, au niveau de l’Ufr avec la Société civile, nous avons refusé de voter cette loi. J’ai eu un entretien de deux heures et demie avec le président de la République là-dessus, à la fin de l’entretien, je lui ai dit qu’on ne votera pas cette loi. Parce que j’estimais qu’elle n’était pas conforme aux réalités de notre pays et que certaines dispositions notamment au niveau des juges dans les conditions dans lesquelles c’était, aller nous amener tout droit à une crise. Nous n’avons pas voté cette loi. Donc, on n’était pas alignés au Rpg, ni à l’Ufdg« .

Paysage politique

L’ancien Premier ministre annonce que l’Ufr va adopter sa propre position pour s’affirmer dans le paysage politique guinéen.

« Nous avons bien l’intention de continuer le rôle que nous avons joué à savoir que nous sommes un parti majeur et que nous allons discuter avec d’autres partis politiques qui se sentent de l’opposition également, mais qui ne sont pas forcément à l’opposition républicaine.

Et il y en a beaucoup. Donc, laissez nous la possibilité de faire cela et former une coalition des partis qui puisse faire de proposition nouvelle aux Guinéens. En dehors de ce cadre qui est en train de se cristalliser sur les données qui n’ont rien à avoir de fois avec la politique. Moi, je ne souhaite pas être mêlé à ce débat.

Et il faudrait que nous faisions des propositions que nous nous y tenons et que ce groupe de partis qui s’appelle coalition l’opposition plurielle ou comme vous voulez sera formée des partis politiques qui veulent bien jouer son rôle. Mais pourquoi il faudrait qu’on aille au Rpg ou à L’Ufdg. On n’est pas obligés« .

« Une seule région ne gagne pas la présidentielle »

À ceux qui pensent qu’il a accepté le poste de Haut représentant pour séduire les électeurs de la Haute Guinée, M. Touré tranche:

« Certains disent que c’est pour les militants de la Haute Guinée. Écoutez, personne ne peut gagner avec une seule région. C’était tout simplement pas possible. Je pense que chacun des leaders que vous connaissez sort de ce qui semble être leurs fiefs pour faire campagne ailleurs.

Le Rpg fait campagne en Basse Guinee et au Fouta ainsi de suite. L’Ufdg fait pareil. C’est pourquoi, je ne vois pas pourquoi on veut spéculer. Ça, ce n’est pas un débat.
Tout le monde essaie de convaincre le maximum des guinéens possible parce que de toute façon avec une seule région vous ne gagnez pas les élections présidentielles puisqu’il faut 50 pour-cent des électeurs plus une personne« .

Publicité
1 Commentaire

Laisser un commentaire

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.