Connect with us

ÉDUCATION

Crise syndicale : l’USTG d’Abdoulaye Camara invite le camp adverse à un débat contradictoire

Publié

Le

Cette interpellation faite par le Secrétaire général adjoint de l’USTG, faction Abdoulaye Camara consisterait à mener un débat sur les dessous de la participation des deux camps à Genève, lors de la grande rencontre des centrales syndicales du monde, organisée par la CSI (Confédération Syndicale Internationale), au mois de juin dernier.

Mohamed Lamine Camara a lancé cette invite au camp d’Abdoulaye Sow, Secrétaire général de l’autre camp de l’Union syndicale des travailleurs de Guinée (USTG), ce jeudi 11 juillet au cours d’un point de presse au siège de leur centrale. Il faut dire que cette rencontre avec les médias a été une occasion pour répliquer aux “accusations” faites à leur endroit par Aboubacar Soumah, Premier secrétaire général adjoint de l’USTG dirigée par Abdoulaye Sow.

Visiblement, les débats sont orientés vers la représentativité de la Guinée à Genève, en Suisse lors de la rencontre des travailleurs. Chaque camp affirme être l’invité légitime de la CSI.

Si Aboubacar Soumah du camp d’Abdoulaye Sow signale que l’équipe d’Abdoulaye Camara n’a pas été reconnue par la CSI, le camp adverse dans sa réplique, révèle aussi que leurs adversaires n’ont été à Genève que pour faire le tourisme.

«Kadiatou Bah, qui est affiliée à l’IE, a bénéficié d’une invitation grâce à celle-ci. Et moi, c’est grâce à Amadou Diallo de la CNTG qui est d’ailleurs premier vice-secrétaire général de l’OUSA, qui nous a permis d’avoir une accréditation, voilà comment nous avons participé» a expliqué Mohamed Lamine Camara, Secrétaire général adjoint de l’USTG.
Toutefois, le camp d’Abdoulaye Camara souhaite rencontrer le camp adverse pour un débat face à face.

«Moi, je les invite à un débat contradictoire médiatique, avec les textes à l’appui pour que le peuple soit situé. On ne peut pas continuer comme ça à faire ce petit jeu », interpelle Mohamed Lamine Camara.

Aboubacar Soumah a accusé l’USTG dirigée par Abdoulaye Camara d’avoir préparé son assassinat le 1er mai 2019, lors de la fête des travailleurs au palais du peuple.

«Le camp d’Abdoulaye Sow et Aboubacar Soumah s’est invité à la cérémonie dont il n’a pas été invité et ni organisé. C’est ce qui a amené leur expulsion des lieux le 1er mai», répond le Secrétaire général adjoint de l’Union syndicale des travailleurs de Guinée, version Abdoulaye Camara.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.