Connect with us

News

Humanitaire : des programmes des formations socioprofessionnelles en faveur des détenus mineurs de la maison centrale de Conakry

Publié

Le

L’ONG Mérite Internationale de Jeunesse a procédé, ce vendredi 12 avril 2019, à la remise de prix, à des mineurs incarcérés de la maison centrale de Coronthie. Décernés dans l’enceinte de la prison, ces prix ont été remis à une cinquantaine de jeunes bénéficiaires de plusieurs formations socioprofessionnelles.

Cette cérémonie a débutée par les discours des différents participants dont : le régisseur de la prison Commandant Soryba Bangoura, le directeur adjoint de l’administration pénitentiaire Mamadou Gandho Bah, le responsable pays de l’ONG, Ahmed Sékou Traoré et la remise des médailles et un trophée pour l’équipe gagnante du tournoi de football, des certificats pour des bénéficiaires d’autres formations et des chemises pour les différents responsables de l’administration pénitentiaire.

Intitulé  » deuxième chance« , le programme d’insertion socioprofessionnelle des mineurs en conflit avec la loi, a été dirigé vers l’apprentissage des petits métiers dont : le secourisme, l’instruction civique et morale, les métiers de la couture, le service communautaire, le sport et l’artisanat.

L’objectif de ce programme est de  » permettre aux bénéficiaires de ne pas sortir bredouille de la prison, mais ils sortiront avec de nouvelles connaissances, des certificats et de nouvelles compétences. C’est ça notre mission » a expliqué le Directeur pays du Mérite internationale de la jeunesse, Ahmed Sékou Traoré.

Le Régisseur de la prison, Commandant soryba Bangoura, quant à lui, s’est réjoui des actions menées par l’ONG et toutes les autres pour les efforts fournis dans le cadre de la rééducation des prisonniers.

 » Rien qu’à cette remise, cela nous prouve que les détenus ne sont pas à l’abandon. Ils sont en rééducation et ils sont appelés à réintégrer la société » a-t-il rappelé avant de donner des précisions sur la mission de la prison dont : la surveillance dans un but de la sécurité publique et la préparation à leur sortie ayant pour but, la réinsertion sociale.

Après une année de formation des mineurs et de 10 autres encadreurs dont le régisseur en personne, cette ONG qui s’occupe de l’éducation non formelle des jeunes de 14 à 25 ans, a prévu de poursuivre la formation en dehors de la prison.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.