Connect with us

Economie

Appui au développement agricole: la Banque mondiale finance 43 millions Usd en Guinée

Publié

Le

En prélude au démarrage du projet, l’unité de coordination a organisé, mercredi 10 juillet 2019 à Conakry, un atelier de lancement du Projet de développement agricole intégré de Guinée (Pdaig). Présidé par la ministre de l’Agriculture, Hadja Mariama Camara, la rencontre a connu la présence du ministre de l’Elevage et de la production animale, Patrick Loua, des représentants de la Banque mondiale et d’autres cadres du secteur rural.

Placé sous tutelle du ministère de l’Agriculture, le Pdaig est fiancé par la Banque mondiale à un montant global de 43 millions Usd dont 40 millions Usd pour l’Ida) sur 5 ans. Et avec pour objectif d’accroitre la productivité agricole et l’accès au marché pour les producteurs et les petites et moyennes entreprises agricoles dans les chaines de valeur sélectionnées au niveau de la zone du projet.

Le projet portera sur 5 filières prioritaires pour leur importance en termes de production, de sécurité nutritionnelle et de génération de revenus (riz, pisciculture, aviculture, maïs, pomme de terre) et seront développées dans 10 préfectures: Boké, Dubréka, Coyah (Basse Guinée), Dalaba, Pita et Labé (Moyenne Guinée), Dinguiraye, Siguiri, Mandiana (Haute Guinée) et Beyla (Guinée Forestière).

Le projet comprend quatre composantes interconnectées: l’augmentation de la productivité agricole; l’augmentation de l’accès aux marchés; le Renforcement des capacités institutionnelles; et la coordination et la mise en œuvre du projet. Il intervient également dans la productivité, d’une part, par l’amélioration de la gestion de l’eau à travers, notamment, la valorisation des systèmes d’irrigation à petite échelle et le renforcement des associations d’usagers de l’eau (AUE), les travaux de génie civil pour les infrastructures d’irrigation. De l’autre, l’accès aux technologies améliorées et à l’innovation, la multiplication de semences par les coopératives et entreprises semencières, le développement de plates-formes électroniques de vulgarisation.

Les principaux bénéficiaires sont les producteurs, les organisations de producteurs, les Pme, les agro-industriels et les commerçants. Le Pdaig entend accompagner les organisations de producteurs à conquérir de nouveaux marchés à travers la mise en place d’un guichet pour 900 micro-projets allant de 80 à 90% de financement et un guichet pour 50 Pme agricoles allant de 60 à 70% de financement. En tout, ce sont 200.000 acteurs visés.

Le Pdaig constitue une réponse de la Banque mondiale à la demande de soutien technique et financier qui lui a été faite par le gouvernement guinéen dans le cadre de l’opérationnalisation du Pansadad et la contribution à la mise en œuvre du Pndes.

Le projet sera entièrement aligné sur le moteur de changement structurel du Pndes lié à l’augmentation de la productivité dans les secteurs agro-sylvo-pastoral et de la pêche. Afin de réduire l’incidence de la pauvreté de 55,2% à 45,0% et d’accélérer la croissance du secteur primaire d’au moins 8,1% d’ici 2020 en se concentrant sur le développement de chaines à forte valeur ajoutée.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.