Connect with us

Economie

Problématique du tourisme en Guinée: ces suggestions de l’ancien Premier ministre Komara

Publié

Le

L’ancien Premier ministre Kabinet Komara, s’exprimant sur l’évolution et la gestion du tourisme en Guinée, a fustigé l’attitude des autorités compétentes en la matière de ne pas avoir les stratégies qu’il faut pour redorer le blason dans ce secteur.

Dans l’analyse de Kabinet Komara, il a affirmé qu’il est nécessaire d’engager un consultant pour faire le recensement de tous les sites, ensuite lancer un appel d’offre, site par site pour recruter des exploitants. Prenant l’exemple sur le cas du “voile de la mariée”, l’ancien Premier ministre pense que si les sites touristiques ne sont pas bien entretenus, ils disparaîtront.

Pourtant, croit Kabinet Komara, s’il y avait un exploitant privé qui a l’accord de tout le monde, il se battra pour qu’on ne déboise pas autour de ces sites.

Il est question ensuite de développer le tourisme interne. «J’ai fait 14 ans en Égypte, chaque fois que ce pays est frappé par un mal extérieur, le ministère se battait pour promouvoir le tourisme interne. C’est extrêmement important. Et en Guinée, nous avons suffisamment d’événements qui peuvent susciter les gens à se déplacer», recommande Komara.

Au Sénégal, l’une des grandes sources de déplacement touristique, c’est les activités religieuses, ajoute-t-il.

«On peut faire la même chose ici autour de Dinguiraye, de Touba et beaucoup d’autres sites. Mais il faut que ces évènements soient recensés et qu’ils soient confiés à des professionnels du tourisme, qui vont faire en sorte que ces évènements-là soient des opportunités pour attirer et les Guinéens de l’intérieur et les Guinéens de l’extérieur», soutien le ministre Komara.

Touchant le facteur de mobilité dans la capitale, Kabinet Komara martèle qu’il «ne sert à rien de continuer à faire des hôtels à Conakry, si on ne peut pas se déplacer facilement», et «pour rentabiliser nos hôtels, il faut qu’il y ait des grandes rencontres internationales, pour le faire il faut que les gens qui viendront sachent que, quand ils finiront leur réunion à Kaloum par exemple, ils peuvent rejoindre l’aéroport sans rater leur vole», suggère le ministre.

Kabinet Komara propose alors aux autorités du secteur du tourisme de délocaliser beaucoup d’événements à l’intérieur du pays.

«Cela va pousser l’administration à tenir des conseils des ministres à Labé, à Kankan, N’zérékoré etc. Et chaque fois que le gouvernement se déplacerait, les gens vont découvrir la réalité, les capacités hôtelières. Vous allez créer un point d’échange qui va pousser les gens à découvrir l’intérieur du pays et les gens de l’intérieur vont au fur et à mesure développer les capacités hôtelières», argumente-t-il.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.