Connect with us

News

Migration irrégulière: les médias impliqués dans la lutte contre le fléau

Publié

Le

l’Organisation guinéenne pour la lutte contre la migration irrégulière a procédé au lancement d’un forum à 7 panels au palais du peuple ce mercredi 4 décembre. L’objectif a été de mener des débats sur l’autonomisation des jeunes en Afrique par le biais des médias.

C’est le ministre de l’information et de la communication qui a présidé l’ouverture des activités. Amara Somparé a indiqué que cette lutte reste une préoccupation majeure du gouvernement. Dans son compte-rendu, il a rappelé que le paysage médiaque guinéen compte aujourd’hui 60 radios privées 6 télés et 34 radios communautaires.

« Ces médias constituent un vecteur privilégié de création et de diffusion de messages destinés à favoriser l’inversion de cette tendance observée actuellement dans la migration. Il faut préciser que notre pays est classé parmis les principales nationalités des migrants irréguliers arrivés en Europe ses dernières années », déclare le ministre.

Durant toute une journée, plus de 20 personnalités ont animés des panels sur des thématiques liées à la migration irrégulière. Ils ont ensuite fait des propositions pour venir à bout de ce fléau planétaire.

Ce projet est mis en oeuvre par l’UNESCO dans 8 pays d’Afrique de l’Ouest et du centre dont la Guinée fait partie. Il est également financé par l’Italie, à travers “fondo Africa”.

L’objectif principal du projet est de contribuer à la sensibilisation de la population aux risques liés aux migrations ainsi qu’aux opportunités réelles de travail et de stabilité dans les pays de destination. Ceci, par le biais d’une amélioration de la qualité de l’information, d’un meilleur accès à l’information, de la formation des journalistes et des leaders d’opinion, le développement d’une formation dédiée à la production de contenu éditorial professionnel dans les universités, selon le directeur régional de l’UNESCO Yao Yda.

Différents canaux de sensibilisation seront utilisés par l’organisation guinéenne de lutte contre la migration irrégulière. «Nous allons travailler avec des jeunes migrants qui ont une fois tenté l’aventure par la mer et ont échoué. Nous espérons que leurs témoignages va conscientiser certains jeunes. Aussi, nous allons leur présenter des jeunes entrepreneurs guinéens qui ont réussi ici sans traverser les frontières guinéennes. Des vidéos des jeunes guinéens vivants en Europe dans des conditions précaires seront montrées aux jeunes participants à ce forum afin de leur dire que l’Europe n’est pas forcément le meilleur choix», a cité le président de l’OGLMI, El hadj Mohamed Diallo.

Adama Hawa Bah

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.