Connect with us

News

Kindia: forte mobilisation du FNDC contre la modification de la constitution

Publié

Le

Ce lundi 4 novembre 2019, les militants et sympathisants du FNDC se sont fortement mobilisés pour exprimer leur opinion par rapport au changement constitutionnel en vue. Ils étaient mobilisés en grand nombre, venus des différents quartiers de la ville de Kindia.

A 10 heures déjà, les militants et sympathisants du FNDC se sont mobilisés à la rentrée de la gare routière de Kindia lieu choisi pour le point de départ pour la place des Martyrs, point d’arrivée. Munis de banderoles et de pancartes sur lesquelles on pouvait lire « Non au troisième mandat »,  » Non au référendum », les manifestants ont suivi l’itinéraire prévu jusqu’à la place des Martyrs sans aucun incident. Sur les lieux, on constate également la présence de la gendarmerie, la police et les sapeurs-pompiers installés dans les grands carrefours pour protéger les manifestants et assurer la circulation des personnes et leurs biens.

Arrivés à la place des Martyrs, les manifestants ont observe une minute de silence pour rendre hommage à ceux qu’ils qualifient les combattants de la liberté qui ont perdu la vie lors des précédentes manifestation qui ont fait au total 12 morts dont 11 à Conakry.

Dans son discours, le responsable de la commission juridique du FNDC de Kindia a salué la forte mobilisation des citoyens et citoyennes avant d’annoncer les prochaines manifestations. “Je prends la parole au nom du FNDC, antenne de Kindia pour dire que nous sommes très fiers des 33 quartiers de Kindia. On vous remercie et on vous demande à continuer de lutter. Nous sommes réunis ici pour symboliser notre opposition farouche à une nouvelle fausse et illégale constitution qui ne fait que donner un troisième mandat illégal à un président qui n’a que 2 deux mandats. La constitution guinéenne prévoit en son article 27 qu’un Guinéen n’a droit qu’à deux mandats consécutifs ou non et l’article 154 de la même constitution en vigueur prévoit que le nombre de mandats ne peut être modifié. Nous rendons un hommage aux pères de l’indépendance guinéenne et ceux qui l’ont écrite. Il n’est écrit nul part qu’en Guinéee on peut effacer une constitution et la remplacer par une nouvelle. Cependant, on peut modifier les articles, mais il n’es écrit nul part qu’on peut changer une constitution. Ce travail veut donner à Alpha Condé un troisième mandat, mais je comprends qu’il est pris en otage par un clan anti guinéen qui ne cherche que l’argent au pouvoir et qui ne cherche que nous appauvrir et ça ne marchera pas. Le peuple de Guinée s’est levé comme un seul homme comme le 28 septembre 1958 pour dire non référendum”, déclare Abdoulaye Bah, ex président de la délégation spéciale de Kindia.

Cette manifestation a mobilisé des jeunes et des femmes qui sont venus massivement répondre à l’appel du FNDC: “Nous sommes là pour manifester un droit de l’article 10 de notre constitution. Cette constitution même que nous sommes venus défendre ici aujourd’hui parce que nous assistons à l’assassinat de notre démocratie qui consiste à cette promotion de 3ème mandat qui pourrait aider le président de la République à s’octroyer un troisième mandat qui est illégitime, selon la constitution.”

Il faut noter qu’aucun incident n’a été enregistré, cela grâce à l’implication des forces de sécurité. Les boutiques, banques, autres services ont tous fermé leurs portes sur l’itinéraire Bicigui-Place des Martyrs.

Thierno Aliou Sow correspondant guinnee360.com à Kindia

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.