Connect with us

News

Guinée: le Fndc dénonce le refus des hôpitaux publics à recevoir les corps des manifestants tués

Publié

Le

Selon le Front national pour la défense de la Constitution, plus de dix manifestants ont été tués le jour du scrutin (dimanche 22 mars), alors qu’ils manifestaient leurs oppositions face à la tenue des élections.

Les responsables du Fndc regrettent ce lourd bilan, qui a fait, dans la seule journée du dimanche, 11 morts, dont 9 à Conakry, 1 à Mamou et 1 à N’Zérékoré.

« Ce matin, les corps des victimes ont été rejetés par la morgue de l’Hôpital Ignace Deen », ont-ils regretté dans un communiqué.

Pour eux, les autorités sanitaires manifestent plutôt leur refus de procéder à une autopsie sur les corps des victimes, afin de permettre d’identifier les causes de ces tuéries.

Dans la soirée du dimanche, le gouvernement à travers le ministère de la Sécurité et de la Protection civile, avait aussi rendu un communiqué dans lequel il a nié l’assassinat de dix personnes par les forces de défense et de sécurité.

Il a reconnu cependant la mort de 2 manifestants, tout en indiquant qu’un présumé assassin de l’une des victimes a été identifié.

« Neuf (09) agents de l’USSEL dont sept (07) policiers ont été grièvement blessés et admis à l’hôpital militaire du Camp Samory et dans une clinique à N’Zérékoré », a signalé le ministère de la Sécurité.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons
Le confinement fait du bien aux femmes mariées qui ne voyaient presque pas leurs maris. Hummmm !!!! Regardez ça et respectez les consignes sanitaires.
Un message fort d'Elhadj Alpha Blondy
Comment se protéger du COVID-19 
#COVID19
Alpha Condé déclare l'État d'urgence sanitaire en Guinée. Mosquées et églises sont fermées.
Sidya Touré, tout comme ses collègues du FNDC, exige une commission d'enquête internationale sur les exactions en Guinée sous l'ère Alpha Condé.
Conférence de presse du ministère de la sécurité
Intervention du directeur de la Dcpj, commissaire Fabou Camara, du directeur national de la Police, Baffoe Camara et du ministre de de la Sécurité, Damantang Camara
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.