Connect with us

News

Déguerpissement à Kaporo rails: ces démentis de Cellou Dalein Diallo sur la casse de 1998

Publié

Le

Déguerpissement à Kaporo rails ces démentis de Cellou Dalein Diallo sur la casse de 1998

Une opération de déguerpissement a eu lieu en 1998, à Kaporo rails alors que l’actuel Chef de file de l’opposition était ministre des Travaux Publics. A en croire certains témoins à l’époque des faits, Cellou Dalein aurait soutenu et apprécié l’acte, chose qu’il a démenti énergiquement, dans une sortie médiatique à Conakry.

Environ 700 ménages sont affectés par l’opération de déguerpissement en cours à Kaporo rails qui s’étend désormais à Kipé 2, Commune de Ratoma. Il faut signaler que, l’opération est à son deuxième du genre, après celle de 1998 sous le régime du Général Lansana Conté, et où, Cellou Dalein fut ministre des Travaux Publics.

Le président de l’ufdg est l’un des hommes politiques qui critiquent de façon acerbe cette action lancée par le gouvernement de son adversaire politique, Alpha Condé. Néanmoins, plusieurs observateurs estiment que Cellou Dalein n’est pas le mieux placé pour dénoncer l’acte des autorités en place.

Le président de l’ufdg est indexé d’être à la base même du premier processus engagé par le gouvernement d’alors.

Usant des arguments devant la presse, le Chef de file de l’opposition à ardemment rejeté ces allégations.

« Je n’ai pas soutenu la casse de 1998. J’étais en Europe en mission de l’Etat. Lorsque ça a commencé, je n’avais pas une maîtrise complète de l’exposé du motif et la solidarité gouvernementale. Lorsque Sidya est arrivé, on a décidé qu’il allait faire la promotion de la nouvelle Guinée. Le nouveau gouvernement m’a chargé de faire le tour de l’Europe pour expliquer qu’il y a une nouvelle politique gouvernementale et qu’on est prêt à accueillir les investisseurs», laisse entendre Cellou.

Il persuade en ces termes: «Lorsque je suis rentré, j’ai vu la casse, croyez-moi que j’ai pris des initiatives pour que ça s’arrête. J’ai un témoin qui a d’ailleurs joué un rôle déterminant auprès du président Conté, c’est Kassory, actuel premier ministre. On s’est retrouvé, on a dit qu’il faut que ça s’arrête. On est allé voir le président pour une deuxième fois, c’est ainsi qu’il a dit il faut arrêter».

Cellou Dalein rassure, «je n’ai pas soutenu la casse», et témoigne «Kassory Fofana a joué un grand rôle, car il faut rendre à César, ce qui lui appartient, pour que le président prenne la décision. Mais c’est moi qui ai été le premier à attirer son attention sur ce qui me paraissait injuste vis a vis des citoyens qui, naïvement ont acheté des terrains avec des gens qui n’avaient pas le droit de les vendre».

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.