Connect with us

Affaire Kaporo rails: le procès renvoyé au 19 octobre 2018

Publié

Le

C’est un feuilleton judiciaire qui s’ouvre désormais entre l’État et les habitants de Kaporo que d’autres appellent Kipe 2.

 

Ce vendredi 12 octobre 2018, une plainte a été introduite au bureau du procureur de première Instance de Dixinn par le collectif des avocats des citoyens.

Aux total, il y a plus de 252 concessions qui sont concernées par le déguerpissement de cette zone située à environ 10 mètres de l’ambassade des États-Unis à Conakry.

« Nous sommes entrain de nous insurger contre les agissements de l’Etat qui a tenté de déloger des personnes qu’il a dûment installé sur les lieux et les a pourvu de documents administratifs. Certains même ont des titres fonciers, des arrêtés ministériels…Ils occupent les lieux de façon paisible depuis plus de 20 ans. Aujourd’hui, dans la zone Kipé 2 que l’Etat semble confondre à la zone de Kaporo rails, les demande de déguerpir.
A l’instant où nous parlons, les gendarmes sont en train de sillonner les lieux malgré l’arrêt des travaux » explique l’un des membre du collectif des avocats Me Paul Yomba Kourouma.

« Nous considérons cette attitude comme une tentative de spoliation, un abus d’autorité et une grave atteinte au droit de propriété dûment constaté par la constitution, par nos textes, par les différents codes » rassure Me Kourouma.

L’avocat appelle ces citoyens au calme et à la retenue car selon lui, ils sortiront vainqueurs dans ce procès.

À rappeler que les occupants de la zone avaient jusqu’au 30 septembre 2018 pour abandonner les lieux.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.