Connect with us

GouvGN

Travaux publics : Moustapha Naité sur les chantiers de son département

Publié

Le

Le ministre des Travaux publics, Moustapha Naité a effectué une visite de terrain sur plusieurs chantiers à Conakry et Forécariah. L’objectif de cette visite était de s’assurer de la qualité des travaux en cours, mais aussi connaitre leur niveau d’avancement.

C’est le 8 mai que le ministre Moustapha Naité et des responsables de son département sont allés toucher du doigt la réalité sur le terrain. Cette première journée a consisté à voir ce qui a été fait dans le cadre du resurfaçage, de l’assainissement du réseau routier, mais aussi la construction des murets au niveau des marchés.

« C’est aussi de voir si le cahier de charges qui a été prescrit au tout début a été respecté. Nous avons visité les premiers chantiers dans commune de Ratoma jusqu’à Sonfonia. Ensuite, Matoto pour constater de vu les travaux qui sont en train d’être faits par les entreprises qui ont été sélectionnées à cet effet. Après cinq mois de travaux, je dois dire que globalement nous sommes satisfaits de l’évolution. Les entreprises avaient reçu des instructions d’être sur le terrain le matin, le soir et la nuit. Ce qui a été respecté. La qualité des travaux que nous voyons est au beau fixe. Pour l’instant, en attendant de voir les dernières conclusions de la mission de contrôle, je peux dire que nous sommes satisfaits de ce qui est en train d’être fait », a expliqué le ministre des Travaux publics.

Se prononçant sur la construction des murets au niveau des marchés de Conakry, M. Naité affirme cela vise à empêcher les femmes de s’asseoir sur la chaussée pour vendre : « C’est très difficile de discipliner les gens qui ont eu pour habitude depuis longtemps de s’installer sur le goudron et de vendre leurs produits. Nous essayons petit à petit par la pédagogie d’expliquer à ceux-là qui s’installent sur l’emprise de la route qu’ils sont en train d’empêcher la circulation. Et qu’il est nécessaire de libérer ces emprises très rapidement. Nous créons les conditions pour délimiter justement là où les personnes-là s’installent et la route. »

Coyah-Forécariah, les instructions du ministre

Le 9 mai, le ministre et sa suite se sont rendus à Forécariah pour visiter les travaux de construction de la route nationale N°4 Coyah-Koulé (35 km) et Koulété-Formoriah (40 km). Là, la première chose à faire c’était la construction de la base vie des entreprises chinoises ENAN Chine et CGT.

« Nous avons constaté déjà la construction des bases vies de ces entreprises et comme vous le savez, soutient-il, pour un projet routier, les travaux préparatifs prennent encore plus de temps que la réalisation et la construction proprement dite même du bitume. Donc nous avons visité les bases vies de la CGT, les bases vie d’ENAN Chine et l’identification des carrières qui est en cours aujourd’hui par ces deux entreprises et aussi la mobilisation et du personnel et du matériel

Plus loin, le ministre affirme avoir instruit aux deux entreprises de faire des travaux d’entretien de la route pour faciliter la circulation des populations avant le début des travaux sur le terrain : «Puisque la route est très dégradée, nous avons déjà instruit aux deux entreprises de faire des travaux d’entretien sur les deux tronçons. Vous avez constaté avec nous que ces deux (2) entreprises se sont déployées sur le terrain et aujourd’hui, elles sont en train d’assurer les travaux d’entretien et ces travaux vont continuer jusqu’au démarrage effectif des travaux de construction de la route ».

Naité très impressionné par le travail de GUICOPRES

Après Forécariha, Moustapha Naité s’est rendu à la T 10, au quartier Keitaya (Dubréka) pour voir le niveau d’avancement de la construction d’un gigantesque ouvrage de franchissement menant vers la corniche nord.

Parmi ces chantiers à Conakry et environs, se trouve un grand ouvrage de franchissement reliant la transversale (T 10) au niveau de Keitaya (Dubréka) à la corniche nord. David Andréo, Directeur technique de GUICOPRES, revient sur le travail qui est en train d’être fait à ce niveau : « L’intégralité des transversales au niveau de Sonfonia et de Cimenterie a été confiée à la société GUICOPRES, et surtout de l’ouvrage d’art qui fait 130 mètres de long sur la transversale T10. C’est un bel ouvrage effectivement, un ouvrage à cinq travées de 22 mètres de travées chacune. Il est vrai que c’est un bel ouvrage, mais on se devait quand même d’avoir une belle uniformisation sur les transversales et c’est pour ça que c’est un ouvrage, malheureusement, qui ne sera pas à la vue de tout le monde. Néanmoins, il est significatif de la grandeur de GUICOPRES, puisque grâce à cet ouvrage, on peut prévoir de beaux ouvrages maintenant dans notre entreprise », explique David Andréo, Directeur technique de GUICOPRES.

Moustapha Naité s’est dit impressionné par la construction d’un tel ouvrage par une entreprise nationale : « C’est un ouvrage très impressionnant. Nous sommes en train de discuter avec l’entreprise, pour voir dans quelle mesure l’ouvrage peut être terminé. Nous avons quand même des discussions que nous menons avec la mission de contrôle, pour voir qu’est-ce qui peut être améliorée dans la construction de cet ouvrage qui, déjà, présente une des belles ingénieries que nous pouvons avoir dans notre pays. »

Réhabilitation des routes de Madina

La circulation des gros porteurs en pleine journée, est un des facteurs qui créent des embouteillages ou des accidents à Conakry. C’est pourquoi le ministre des Travaux publics veut non seulement réhabiliter les routes du plus grand centre commercial du pays, Madina, mais aussi y installer des éclairages publics : « Comme vous le savez, nous avons beaucoup de gros porteurs qui circulent dans la journée. Ce qui encore rend la circulation très difficile à Conakry. Nous sommes partis voir comment assurer la mobilité dans Madina, pour permettre justement de refaire non seulement les routes, mais aussi d’assurer l’éclairage public afin que les camions viennent dépoter la nuit, pour permettre à ce que notre réseau routier de Kaloum soit un peu libéré de ces gros porteurs qui circulent au même moment que tous les autres véhicules, les usagers dans la journée. Donc, Madina et les commerçants, la mairie, le syndicat, les associations qui y habitent, les populations riveraines, nous nous sommes rencontrés aujourd’hui pour discuter, pour voir comment on peut améliorer les voiries de Madina, mais aussi faire en sorte que les desiderata tels que présentés par les citoyens, que l’on prenne aussi cela en compte pour qu’un meilleur cadre soit aussi trouvé pour les uns et pour les autres.»

A Kaloum, des travaux de réhabilitation des routes sont aussi en cours. Déjà, le niveau d’avancement de ces travaux est de 30%, selon le chef du projet, Salmana Bah. «D’abord on décaisse la chaussée qui était complètement foutue. On la change par une structure qui résiste au trafic. Pour que la route résiste au poids des gros porteurs, c’est une couche de fondation de 20 centimètres en concasseur, une couche en grave de bitume de 14 centimètres et une couche de roulement de 7 centimètres que nous allons mettre ici. »

«Kaloum, c’est le centre-ville. Et plus précisément là où nous sommes maintenant, c’est à proximité du port autonome de Conakry. Tous les gros porteurs empruntent cette voie. Les ministères sont dans les mêmes parages. Donc il était important de s’assurer que le travail est fait, très bien fait, mais surtout rapidement fait pour permettre de libérer la circulation, pour ne pas que cela porte préjudice à l’économie de marché que nous avons avec le port autonome», a conclu le ministre Moustapha Naité.

Ousmane Sylla sur les traces du ministre Moustapha Naité pour Guinee360

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.