Connect with us

News

Politique: la suspension de Bah Oury divise les responsables du CAR

Publié

Le

La suspension de Bah Oury suite à sa participation à la manifestation du FNDC jeudi dernier, ne fait pas l’unanimité au sein du Cercle des Acteurs pour la République (CAR).

Dans une interview accordée à notre rédaction ce samedi 9 novembre 2019, le président du parti PPD, un parti membre du CAR, a condamné cette décision qu’il qualifie de non avenir.

Selon Elhadj Boubacar Bah, Bah Oury reste et demeure membre du cercle des acteurs pour la République.

«Nous n’avons pas été associé à aucune décision pour suspendre Bah Oury. C’est trois personnes sur les neufs (9) que compte le CAR. C’est d’ailleurs sur Whatsapp qu’ils se sont concertés. C’est une décision que nous avons condamnée, nous avons dit que c’est de nul et non avenir, le CAR est composé de neufs (9) membres, on devrait au moins convoquer une réunion pour que la majorité discute et voir ce qu’il faut faire. C’est un déficit de démocratie. Bah Oury reste membre du CAR et il n’est suspendu d’aucune activité. » a-t-il expliqué à l’entame.

Selon lui, le CAR et le FNDC ont le même objectif. «C’est celui de barrer la route à un troisième mandat en Guinée. » Précise t-il

Mais poursuit-il, en voulant suspendre Bah Oury, on donne l’impression aux gens qu’on est pour un troisième mandat. «Alors que ce n’est pas le cas.»

Par ailleurs, Elhadj Boubacar Diallo, s’est exprimé sur la situation sociopolitique en Guinée.

Il invite les acteurs politiques concernés à privilégier le dialogue pour sortir de cette crise.
«Nous au niveau du PPD et du CAR, nous pensons qu’on finira par nous asseoir au tour de la table de négociation. Qu’on le fasse maintenant ou plus tard, c’est ce qu’on finira par faire.» Conclut-il ?.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.