Connect with us

Economie

Dissidence à la tête de l’UNOG: «il y aura des élections», tranche la commission d’organisation

Publié

Le

Dissidence à la tête de l’UNOG «il y aura des élections», tranche la commission d’organisation

A son tour de lever l’équivoque dans la crise au sein de l’Union nationale des orpailleurs de Guinée (UNOG), la commission d’organisation pour l’élection du bureau exécutif a rassuré l’opinion nationale à travers la presse qu’elle compte bel et bien organiser le vote.

C’est ce samedi 6 juillet 2019 que ces élections sont prévues à Siguiri pour asseoir le bureau exécutif qui prendra les destinés de l’UNOG. Cette date ne sera pas respectée certes, mais le vote aura lieu de toute façon, a expliqué le président de la commission, Karifa Condé.

Ces recommandations de procéder à ces démarches ont été introduites conjointement par les ministres de l’Administration du Territoire, des Mines et de la Géologie. Il a été demandé à l’union de passer à des consultations à la base conformément aux règlements et statut de l’union national des orpailleurs de Guinée ajoute le président.

«C’est suite à cela, que nous, en tant que membre de la commission, avons organisé une réunion à Kankan pour rencontrer nos démembrements à la base. À l’unanimité, nos démembrements ont demandé à ce que l’élection nationale se fasse. Après cela, il y aura l’élection à la base. Ce qui n’est pas en rapport avec ce que les ministres nous ont dit», rappelle-t-il.

Toutefois, «on s’est revu encore ce matin (jeudi 4 juillet), nous allons accepter ce que les structures à la base ont dit tout en maintenant la rencontre à Siguiri. C’est au cours de cette rencontre prévu le 06 juillet que nous allons prendre une décision commune pour voir comment organiser des élections à la base», a édifié Karifa Condé.

Dans un point de presse le mardi 2 juillet dernier, le bureau exécutif sortant dirigé par Elhadj Bakary Sacko a été strict sur la non tenue de ces élections, pour des raisons relatives à la situation actuelle du pays.

Ce qui est clair « l’équipe dirigeante de l’union nationale des orpailleurs n’est pas habilitée à dire qu’il n’y aura pas d’élection à la tête de la structure à partir du moment où une commission reconnue par les deux ministres travaille déjà pour l’élaboration d’un chronogramme», déclare le président de la commission d’organisation des élections.

«Ils sont candidats comme les autres, alors il ne leur appartient pas de dire qu’il n’y aura pas d’élection. Il y aura des élections», tranche Karifa Condé.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.