Connect with us

News

Faya Millimono sur son incarcération à la maison centrale «J’ai vécu une expérience douloureuse»

Publié

Le

Ce mardi 03 septembre 2019, le président du Bloc Libéral, Faya Millimono était l’invité de l’émission les grandes gueules de la Radio espace FM Guinée. L’opposant est revenu sur son séjour à la maison centrale, «l’acharnement» dont sont victimes les hommes de médias ces derniers temps et l’organisation des élections législatives et ses rapports avec ses paires de l’opposition.

Répondant aux questions des animateurs sur les raisons de son incarcération pendant une semaine, Docteur Faya MILLIMONO déplore «J’ai fait un commentaire sur l’ex -chef rebelle Mohamed Lamine FOFANA en confondant les noms et j’ai accusé l’actuel ministre de la justice. Aussitôt, j’ai présenté mes excuses publiques et cela n’a pas empêché que je séjourne en prison» Avoue-t-il

Poursuivant, l’opposant fustige le nombre pléthorique des détenus à la maison centrale, notamment les enfants et surtout, la célérité de la justice sur certains dossiers politiques «Mon séjour en prison m’a permis de renforcer mes convictions politiques, j’ai trouvé qu’il faut beaucoup encore travailler pour avoir une justice pour tous. J’ai déploré l’incarcération des mineurs et surtout la pléthore, Ca été une expérience douloureuse de voir ses enfants en prison avec ses conditions misérables. En principe la capacité d’accueil de la maison centrale est de 300 prisonniers, mais il y’a plus de 1500 prisonniers et certains ont fait des années sans en être jugés» dénonce-t-il

Se prononçant sur les élections, la CENI, les démembrements et ses rapports avec ses paires de l’opposition, Faya MILLIMONO estime «Nous sommes vraiment déçu de la CENI qui est en train de léger certains formations politiques sur la clé de répartition, d’abord ce code électoral, nous l’avions dénoncé vigoureusement, c’est pourquoi l’histoire nous donne raison aujourd’hui avec tous ses problèmes. Ce code électoral adopté a causé plus de problèmes qu’il en résolve» Déplore-t-il

Et de conclure, l’opposition ne prône son unité que s’il s’agit d’aller dans la rue «Nos paires de l’opposition prônent souvent l’unité d’action quand c’est de partir inhalé les gazes lacrymogènes, pendant le partage, ils oublient les autres. Le Bloc libéral se battra pour avoir ses démembrements, déjà, dans 18 circonscriptions, le BL est exclu du jeu. Nous irons devant les tribunaux pour réclamer nos droits » a-t-il promu.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons
Manifs non-stop du FNDC: les jeunes prennent d'assaut les rues de Fria ce mardi 21 janvier 2020.

Source: friaguinee.net
Bambeto, il se dit solidaire aux actions du Front National Pour La Défense De La Constitution-FNDC, mais désapprouve les actes de vandalisme sur l'axe Hamdallaye-Kagbelen.
Saikou Diallo alias CIA de Bambeto envoi un message au président de la République et à ceux qui veulent corrompre les jeunes de l'axe.
Réaction d'un jeune leader de l'Axe, Saikou Diallo alias CIA sur la manifestation du Fndc.
Manifs non-stop du FNDC: le constat sur le tronçon Cosa-Hamdallaye
Les leaders du FNDC, notamment ici Dr Faya Millimouno, Cellou Dalein Diallo et Abdourahmane Sano, appellent les Guinéens à la mobilisation pour les manifs du 21 et du 22 janvier 2020.
PLUS DE VIDÉOS
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.