Connect with us

News

Assassinats politiques en Guinée : l’opposition se tourne vers la commission de la CEDEAO

Publié

Le

L’opposition guinéenne qui dénonce les tueries enregistrées au cours de ses manifestations vient de déposé une plainte chez le président de la commission de la CEDEAO. C’était ce jeudi 1er novembre 2018, au bureau de l’institution régionale à Conakry.

 

L’opposition qui dénonce « la lenteur » de la justice guinéenne sur certains dossiers, comme celui du massacre du 28 septembre et les assassinats politiques, compte désormais sur la commission de la CEDEAO, pour certainement mettre pression sur l’État guinéen, afin que lumière soit faite sur les 98 victimes enregistrées au cours des manifestations politiques depuis l’arrivée d’Alpha CONDE au pouvoir.

 

« Une plainte contre la République de Guinée pour manquement à ses obligations communautaires: rupture de la démocratie et violations récurrentes des droits de la personne et dénonciation, en ce sens c’est le fait de porter à la connaissance et d’alerter une autorité »

« Donc c’est dans ce sens qu’on a fait une dénonciation auprès de la commission de la CEDEAO conformément aux normes communautaires et en même temps on a fait une plainte. Comme vous le savez, il y a eu beaucoup de Guinéens qui ont été tués dans le cadre des manifestations organisées par l’opposition républicaine », a expliqué l’avocat de l’opposition, Me Amadou Diallo.

A rappeler que cette plainte de l’opposition fait suite, à celle déposée auprès le Tribunal de Première Instance de Dixinn, suite aux tirs qui ont visé tout récemment le véhicule du chef de file de l’opposition Cellou Dalein Diallo, alors que ce dernier tentait de rallier le rond-point de la Tannerie.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.