Connect with us

News

Santé sexuelle : des jeunes filles à l’école de l’apprentissage de l’hygiène intime féminine

Publié

Le

Plus de 50 jeunes filles collégiennes et lycéennes ont suivi des séances de sensibilisation sur l’hygiène intime féminine, ce 25 avril 2019, dans un lycée privé de Conakry. Entretenues par un gynécologue, ces jeunes demoiselles ont pendant 2h exposé leurs inquiétudes sur la thématique.

Toilettes intimes, règles douloureuses, méthodes de contraception, ou encore infections, étaient les principales thématiques développées aux jeunes filles dont l’intervalle d’âge varie entre 13 à 18 ans.

Organisée par l’ONG féminine Women Power, dans trois lycées publics et privés de la commune de Ratoma, l’objectif de cette sensibilisation est de permettre aux demoiselles « d’avoir la bonne information  » pour l’hygiène de leur corps.

Un sujet tabou que l’organisation a décidé de briser. « On voulait briser la glace pour donner les bonnes informations aux jeunes filles, et qu’elles se sentent aussi confortables en posant des questions« , a expliqué la présidente de Women Power, Fanta Dia Kaba.

Pari bien réussi pour cette première étape. Rires, concentration où étonnement, chacune des élèves a profité du cadre, pour s’offrir la chance de poser dans l’anonymat toutes leurs inquiétudes au gynécologue.

« Après la séance de sensibilisation, l’effet se présente immédiatement, puisqu’on a compris que tel qu’elles faisaient leur toilette intime, cela les conduisait à beaucoup de maladies, mais à partir de maintenant, nous avons compris que les pratiques vont changer, et cela va contribuer à réduire certains problèmes« , s’est félicité le gynécologue, le Dr Abdrahmane Diallo, avant de promettre un retour pour voir le niveau d’assimilation.

Débarrassées des anciennes pratiques peu recommandables pour leur hygiène, les bénéficiaires ont exprimé leur contentement : « Je suis très satisfaite parce que c’est vrai qu’on nous montre comment on fait les toilettes intimes à la maison, mais ce que j’ai appris aujourd’hui ce n’est pas pareil. J’ai appris et compris beaucoup de choses« , a indiqué Florence Djalikatou Bah, élève en Terminale sciences sociales.

Elle a aussi sollicité l’élargissement du projet dans beaucoup plus de lycées, les marchés et surtout chez les prostituées, « parce que ce n’est pas que nous les filles des collèges ou lycées qui avons besoin de sensibilisation et d’information ».

A la fin de la formation, les bénéficiaires ont obtenu chacune un kit sanitaire pour la toilette intime.

Après cette première étape, Women Power va continuer son programme avec les deux autres lycées prévus dans ce projet.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.