Connect with us

Conakry : Un jeune meurt dans un commissariat de police

Publié

Le

Abdoulaye Soumah, un jeune maçon est mort au commissariat du stade du 28 septembre, le samedi 21 avril 2018, dans des conditions floues. Le président du Centre africain de Formation sur les Droits Humains et Environnement (CAFIDHE) compte se saisir de l’affaire afin que lumière soit faite dans cette affaire.

Si au sein de la famille de M. Soumah on estime que le jeune est mort sous l’effet de la torture, l’activiste lui se réserve en attendant d’avoir plus de détails.

Abdoul Aziz Diallo informe qu’une rencontre est prévue le jeudi 26 avril au sein de l’organisation, pour déterminer les circonstances dans lesquelles Abdoulaye a trouvé la mort.

«C’est à travers les médias que nous avons appris l’information. Nous ne pouvons dire de quelle manière le jeune a trouvé la mort au commissariat, car nous ne sommes pas entrés en contact direct avec la famille, qui estime qu’il a été torturé. Une rencontre est prévue ce jeudi pour comprendre les circonstances de sa mort. Au terme de tout, un document va être établi», déclare Abdoul Aziz Diallo.

Cette autre accusation de torture vient s’ajouter à celle qui est en jugement au Tribunal de Première Instance de Dixinn, où deux officiers supérieurs à savoir le Général Nouhou Thiam et Sékou Resco Camara sont poursuivis par l’OGDH et la FIDH.

Publicité
1 Commentaire

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.