Connect with us

Buzz autour d’Élie Kamano: le reggaeman brise le silence et répond aux internautes

Publié

Le

Le reggaeman Élie Kamano est revenu sur sa publication sur sa page Facebook où il dit avoir parlé avec le feu président Ahmed Sékou Touré. Cette publication a fait le buzz depuis lundi soir sur la toile parce que l’artiste serait né en 1984.

 

 

Lundi soir, Élie Kamano a écrit sur sa page Facebook qu’il a eu la chance de communiquer par le biais de son père (qui fut le pilote d’Ahmed Sékou Touré pendant 22 ans), avec le premier président de la Guinée Ahmed Sékou Touré. Depuis qu’il a fait cette annonce, Élie Kamano est devenu la risée des internautes. Dans une interview accordée à nos confrères de la radio Lynx FM, l’artiste dit considérer ce buzz comme un amusement : »Moi je ne considère pas cela comme des attaques, je considère cela comme de l’ironie. C’est des gens qui veulent s’amuser. Parce qu’au fond les gens savent que je ne raconte pas de bêtises… »

Pour cet artiste, les gens veulent s’attaquer à sa date de naissance. Il déclare qu’il n’est pas le seul à avoir changé sa date de naissance. Chose qu’il a faite lui pour des raisons professionnelles :‘’les gens qui sont en train de parler, la plupart d’entre eux ont leurs dates de naissance changées ou même leurs noms en ici en Guinée et surtout ceux qui sont en Europe…’’

Concernant la modification de sa date de naissance, Élie Kamano précise :‘’en 2006, lorsque j’ai sorti mon album, mon manager et moi avons voulu le vendre. Et c’est à cette année que j’ai postulé pour les Prix Découverts RFI. Ils avaient donc besoin de biographie, mon manager m’a alors dit qu’ils vont me présenter comme étant le plus jeune espoir du reggae africain. C’est ainsi qu’ils ont modifié ma date de naissance…’’

L’auteur du livre « Malaya » signe et persiste qu’il a communiqué avec Feu Ahmed Sékou Touré :‘’A côté de chez nous, notre voisin le plus proche était Monsieur Mamady Kaba, l’ancien directeur des eaux et forêts. Il avait un téléphone fixe, c’est là-bas que le président appelait mon père lorsqu’il avait besoin de mon père pour des missions. Ma mère étant souvent absente à la maison, je suivais mon père partout notamment lorsqu’il partait répondre aux appels. C’était dans les années 84 et moi j’avais 7 ans à l’époque…

À la question de savoir si l’artiste envisage de faire quelque chose pour le buzz qui tourne autour de lui sur les réseaux sociaux, il répond qu’il ne fera absolument rien. Les internautes ont tendance à porter attention aux faits et gestes des personnalités publiques. À la moindre erreur de la part de ces derniers, elles deviennent la risée sur la toile.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.