Connect with us

Le présumé auteur du viol sur la petite fille de 2 ans arrêté et déféré à la maison centrale de Conakry…

Publié

Le

Lansana Camara, le présumé violeur de la petite MB âgée de 2 ans a été une nouvelle fois arrêté et cette fois-ci déféré à la maison centrale de Conakry.

 

Considérant le jeune homme comme un fou, les agents du commissariat de Ratoma l’avaient libéré sans prévenir la famille de la victime. Commissaire Boubacar Kassé, le contrôleur général de la police alerté, a vigoureusement condamné la décision du commissariat avant d’ordonner l’arrestation du présumé violeur qui répondra devant les juridictions.

C’est le lundi 21 mai 2018 que le contrôleur général de la police a été alerté par des activistes de la société civile sur ce cas de viol, qu’il a reçu à son bureau avec les parents de la victime. Considérant non fondée la décision du commissariat urbain de Ratoma de relaxer le jeune homme, Commissaire Boubacar Kassé a aussitôt convoqué les agents de ce commissariat et a fait arrêter le présumé violeur, qui a été déféré ce mercredi à la maison centrale de Conakry. Le Directeur régional de la police de Conakry a condamné la conduite des responsables du commissariat urbain de Ratoma qui disent avoir libéré l’accusé parce qu’il est fou : ‘’ C’est un crime qu’il a commis. Il doit être arrêté et jugé. Ce n’est pas aux policiers de libérer un accusé. Personne n’est au-dessus de la loi, que tu sois fils d’un policier ou pas. La loi est faite pour tout le monde. C’est pourquoi dès que j’ai été interpellé par les activistes de la société civile qui ont pris le problème à bras le corps, j’ai appelé les agents de Ratoma pour des explications et j’ai fait arrêter le gars que nous allons remettre à la justice…’’

Ibrahima Diallo, président de l’ONG ‘’Protégeons nos droits’’, un des activistes qui suit ce dossier a salué la promptitude dont a fait preuve Commissaire Kassé dans cette affaire : ‘’ Il s’est personnellement impliqué dès qu’il a été alerté. Il nous a reçu dans son bureau avec la famille de la victime, il a présenté le présumé auteur et a instruit un de ses agents de nous conduire au tribunal de Dixinn. Nous sommes allés là-bas, ils ont émis un mandat de dépôt pour le transférer directement à la maison centrale en attendant le jugement. Les parents de la victime sont programmés pour une audition le mardi prochain au tribunal de Dixinn…’’

Le Directeur régional de la police de Conakry promet de s’investir davantage pour que le dossier aboutisse. Il faut la conjugaison des efforts des citoyens et des autorités policières et judiciaires pour freiner ce phénomène, a lancé Commissaire Kassé.

Médecins sans frontières (MSF) s’est engagé à prendre en charge le traitement médical de la petite MB.

Il faut signaler que les statistiques fournies par l’OPROGEM font état de 238 cas de viol en 2017 dont 161 sur mineures.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.