Connect with us

News

« Eventuel 3e mandat »: des artistes rejoingnent le FNDC pour empêcher la modification de la Constitution

Publié

Le

“Attô!”, “Cesse”, en langue nationale malinké, c’est le nom d’un collectif d’artiste qui a rallié le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), à travers une signature au siège de la plateforme des citoyens unis pour le développement (PCUD) ce lundi 22 avril.

Ces artistes disent avoir un seul objectif, barrer la route au président Alpha Condé de se faire un troisième mandat.

Le collectif est composé de Djani Alpha, Bill de Sam, Klimpoko, Fadjidi et autres rappeurs du pays. Ils (artistes) ont chanté un single dans lequel ils fustigent la gouvernance Alpha et l’interpellent à propos d’une alternance.

«Vous venez aussi montrer à l’opinion nationale et internationale qu’il y a cette autre partie des arts qui a le sens de la dignité, de l’honneur et qui ne se laisse pas vendre à cause des miettes volées à notre peuple, pour soutenir un projet aussi dangereux, humiliant et aussi insultant que celui de vouloir nous proposer une imposture à travers une fallacieuse nouvelle constitution qui ne passera jamais », rejette le coordinateur du FNDC, Abdourahmane Sanoh.

Le porte-parole de ce collectif, Djani Alpha a soutenu que réviser cette constitution, garder Alpha Condé au pouvoir, ça serait garder tout un système au pouvoir «et ça serait aussi garder toute une population au même point, on va stagner à vie. Il ne s’agit pas d’un parti politique mais il s’agit d’un changement après 2020. Ils nous parlent d’un débat de révision de la constitution, pourquoi ils ne l’ont pas parler en 2010, en 2015 ? Pourquoi attendre en 2020 pour parler d’une révision de la constitution?», interroge l’artiste.

«Si la constitution guinéenne n’est pas bonne comme elle est, on va parler de cela après 2020. Pour le moment il faut la laisser ou elle est et nous proposer une alternance», prévient-il.

Pendant le week-end, certains artistes s’étaient mobilisés pour chanter les mérites du président de la Republique et solliciter un 3e mandat pour lui. Djani Alpha n’a pas voulu les reprocher, mais il les a rappelé à revenir à la “maison”.

Publicité
1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Diallo

    04/23/2019 at 10:52

    Aucun citoyen ou aucune citoyenne conscient (e) ne peut soutenir quelconque troisième mandat en Guinée. Cela serait une insulte contre la population guinéenne qui depuis vie dans la mauvaise gouvernance, la corruption, l’exclusion, la division et la pauvreté totale.

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.