Connect with us

Coupures intempestives du courant : Ces alibis de Cheick Taliby qui pourraient mal se passer

Publié

Le

Le ministre de l’Energie et de l’Hydraulique était au siège du RPG Arc-en-ciel ce samedi 21 avril lors de l’assemblée générale du parti. Il était question pour lui de donner des éclaircissements sur les coupures intempestives de l’électricité à Conakry.

Check Taliby SYLLA s’est tout d’abord indigné de la manifestation des jeunes récemment suite aux coupures et d’électricité, dont les conséquences ont fait assez de dégâts. Mais pire, il soutient dur comme fer que derrière ces manifestations, il y a des manipulations : «Même s’il y a coupure de courant pour 2 minutes, il y a des gens qui brûlent des pneus. Mais il y a quelqu’un derrière qui dit aux jeunes, d’aller brûler des pneus dans les rues pour saboter nos activités. Néanmoins, on va répondre par le bon travail».

Autre alibi de Taliby pour justifier le manque du courant électrique, c’est l’augmentation de la population : «Conakry est parti jusqu’à Coyah et tout le monde veut avoir le courant. La population est passée de 800.000 à 2 millions d’habitants. La consommation a fortement augmenté. On était à peu près à 75 MW à la pointe, aujourd’hui nous sommes à 345 MW. »

Le ministre de l’Energie se dit convaincu par le travail du président Alpha Condé : « Il n’y a pas de barrage réalisé en trois ans dans le monde sauf en Guinée. Vu la rapidité qu’a connu Kaleta dans sa réalisation, c’est l’œuvre la mieux qualifiée de la sous- région, et ça fonctionne jusqu’aujourd’hui sans aucun problème. »

Le ministre de l’Energie ne manque d’arguments pour convaincre les militants du RPG Arc-en-ciel qu’il y a bien des raisons qui font qu’ils n’ont pas régulièrement le courant chez eux : «Pendant les saisons sèches, les niveaux d’eau baissent. Ainsi, à cette période la dégradation du couvert végétal de l’environnement par les effets anthropiques des utilisateurs de ces fleuves à travers les coupes de bois, la fabrication des briques, tous ceci a fait aujourd’hui que nos fleuves sont irréguliers. Pour rendre ces fleuves réguliers, il faut sauver l’environnement des bassins versants de tous ces fleuves. Le Konkouré aussi est victime des actions dévastatrices de l’homme. Les turbines travaillent avec l’eau. Quand le niveau de celle-ci baisse, ce n’est pas possible [d’avoir le courant]. C’est ce qui fait qu’il y a des difficultés de desserte pendant les saisons sèches.»

Encore, pour mieux se faire entendre, il affirme que la capacité d’énergie électrique sur la ligne Labé-Conakry est passée de 112 MW à 225 MW à l’arrivée du président Alpha Condé au pouvoir : « Sachant que Kaleta allait avoir des difficultés pendant les saisons sèches on a travaillé. Nous avons non seulement fait ces 100 mégawatts, 50 à Kipé fonctionnels depuis le 23 janvier 2015 et 50 à Kaloum également. Cela veut dire qu’on s’est préparé à l’arrivé de Kaleta. Plus les anciennes centrales qui étaient arrêtées au moment où Alpha Condé venait au pouvoir, il n’y avait pas de centrales. Il n’y avait pas plus de 112 MW disponibles en énergie à distribuer sur la ligne interconnectée Conakry-Labé. Aujourd’hui vous avez près 225 MW de thermique capable d’alimenter le réseau« .

Comme ça a été le cas de Kaleta, le projet de Souapiti pourrait s’achever avant le délai, selon le ministre de l’Energie et de l’Hydraulique, qui précise même que Souapiti sera lancé au mois de septembre 2019 au lieu de 2020. « Il va alimenter Kaleta. Au lieu que celui-ci donne en moyenne 60 MW, il donnera plus de 100 MW.« 

Alors, d’ici à septembre 2019, à quoi faut-il attendre ? Des coupures intempestives ? Allez le savoir.

Publicité
4 Commentaires

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.