Connect with us

GouvGN

Travaux publics : les grands chantiers en Haute Guinée

Publié

Le

Depuis le 13 mai, le ministre des Travaux publics, Moustapha Naité, est en tournée à l’intérieur du pays afin de connaitre le niveau d’évolution des infrastructures routières lancées en décembre 2018 par le président Alpha Condé. Les 17 et 18 mai 2019, le ministre et quelques cadres de son département ont visité les chantiers de Siguiri, Mandiana et Kouroussa.

Après la route Siguiri-Kintinian (33 km), le ministre des Travaux publics est allé constater le niveau d’évolution des travaux de pavage de la voirie urbaine de Siguiri (25 km). Sur cinq entreprises retenues, le constat révèle que seules trois sont avancées dans l’exécution des travaux. Ce sont, selon Ibrahima Sow, chef de la mission de contrôle, IC Travaux (40%) ; SAFA (15%) ; SOGEFEL (15%) ; ABS (5%).

ABS et EGUITEP, très en retard doivent prochainement recevoir une mise en demeure du ministre des Travaux publics : « Nous allons, à notre retour à Conakry, envoyer des lettres de mise en demeure pour ces deux entreprises qui n’ont pas démarré de façon efficace et efficiente les travaux afin qu’elles fassent autant que les autres. Sinon nous serons amenés à résilier purement et simplement leur contrat. »

Kankan-Mandiana

L’autre chantier visité par Moustapha Naité le 17 mai, c’est la route Kankan-Mandiana (83 km). Ce tronçon, selon le ministre, ira jusqu’au fleuve Sankarani sur lequel un pont va être construit. C’est ce qui fera les 100 km en tout.

«Pour le moment, du point de vue qualité, nous n’avons pas de reproche à faire à l’entreprise dans la mesure où elle est en train d’effectuer tous les contrôles internes qu’elle soumet à la mission de contrôle. Et nous, chaque fois qu’on a une demande de réception, il faudrait qu’elle soit accompagnée des fiches de contrôle interne de l’entreprise. L’entreprise s’acquitte absolument de cette tâche conformément aux cahiers des prescriptions techniques», a fait savoir Zamah Bah, chef de la mission de contrôle de ce chantier géré par GUITER SA, avant de rassurer que le délai contractuel, qui est de 30 mois, pourra être respecté s’il n’y a pas eu de problèmes de paiement : «Je dirais que tout se passe comme prévu dans la mesure où l’entreprise a même démarré les travaux avant d’obtenir l’ordre de service. Ce qui prouve à suffisance que l’entreprise est vraiment décidée à finir ces travaux dans les délais. Je pense que le délai sera respecté, sauf si on a des problèmes au niveau du paiement. C’est seulement ce qui pourrait nous retarder. Sinon à l’allure où vont les choses, le délai sera respecté. »

Moustapha Naité s’est dit satisfait de l’évolution des travaux et affirme avoir demandé à GUITER de bitumer les 45 km dont le terrassement est fini, avant la fin de la saison des pluies.

Dabola-Kouroussa

A Kouroussa, il est prévu la construction de 15 km de voirie urbaine. Selon le Directeur technique de BEGEC-TP, Ibrahima Pépé Traoré, les travaux ont évolué de 50 à 60% : « Notre entreprise est chargée d’exécuter 15 km dans la voirie urbaine de Kouroussa, avec différentes couches à mettre à niveau. La couche de fondation avec une épaisseur de 25 cm, un grave latéritique naturel, une couche de base de 15 cm et une couche de roulement de 5 cm en béton bitumineux épaisseur 5. En pourcentage, actuellement, ça varie entre 50 et 60% par endroits, hormis les travaux de bitumage qui sont en cours.»

S’agissant de la route nationale n°2 Dabola-Kouroussa, les travaux actuels concernent la construction des bases vie des entreprises et l’identification des carrières. L’entreprise chinoise, CCECC est chargée d’exécuter les travaux du premier lot (Dabola-Cisséla).

«Jusqu’à maintenant, nous avons terminé l’installation des bases vie et notre premier lot de matériels sera là d’ici la fin du mois en cours et d’autres arriveront le mois prochain. Le personnel principal est déjà sur place. Nous rassurons monsieur le ministre que nous mettrons tout en œuvre pour respecter le délai contractuel», a rassuré le Directeur du projet de CCECC, Deng Xiaolei. Mais d’ici le début des grands travaux sur la route, le ministre a demandé aux entreprises BEGEC, HENAN Chine et CCECC, de faire un travail d’entretien : « C’est ce qui est très encourageant et nous avons demandé à l’entreprise d’accélérer la cadence pour que d’ici la fin de saison des pluies, qu’elle puisse commencer de façon plus présente. […] Il a été demandé aux entreprises d’entretenir la route, ce qui est déjà une obligation contractuelle. Donc, nous sommes satisfaits de l’évolution des travaux sur ce tronçon qui est financé par la Banque islamique de Développement (BID) et gouvernement guinéen. Je pense que le délai contractuel n’est pas compromis du tout

M. Naité conclut en disant qu’il reste aux autorités guinéennes de finaliser le contrat des deux missions de contrôle pour les deux tronçons.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.