Connect with us

Violences post-électorales: Makanéra dénonce le silence « coupable » des trois autres coordinations régionales

Publié

Le

Le lundi 19 mars 2018 été a marqué par l’enterrement des quatre victimes de la dernière répression des manifestations du 14 mars dernier. Les leaders de l’opposition ont une fois de plus dénoncé, l’injustice dans le pays.

Dans son discours de dénonciation, le porte-parole de l’opposition républicaine, Alhoussein Makanéra Kaké, a fustigé ce qu’il appelle « le mutisme des coordinations de la Basse Guinée, du Manding et de la Guinée forestière, face à violence orientée contre les militants de l’opposition« .

« Je suis surpris du silence des coordinations de la Basse Guinée, du Manding et de la Guinée forestière. Comment vous pouvez assister au massacre d’une communauté, en pleine capitale Conakry, devant vous tous, sans réagir ?« , s’est indigné Alhoussein Makanéra en rappelant les valeurs du pays, basées sur la solidarité et l’entraide mutuelle, pour appeler les sages de cess coordinations à un sursaut.

Cette interpelation du porte-parole de l’opposition intervient après la mise en garde des sages du Fouta, au président de République après les violences de la dernière manifestation.

Pour lui, « la coordination Hali Poular n’avait pas besoins de faire une lettre à Alpha CONDÉ pour le rappeler que trop c’est trop! Il a franchi la ligne rouge! C’est aux autres coordinations régionales surtout celle de la Haute Guinée de rappeler à Alpha CONDÉ que son rôle surtout, ce n’est pas de massacrer sa propre population, mais c’est de nous donner une qualité de vie descente comme il l’a promis« , a déclaré l’ancien ministre de la Communication.

Sur le même ordre d’idées de dénonciations, le porte-parole de l’opposition républicaine s’est prononcé sur la fin de la violence:  « C’est à l’oppresseur (Etat) de décider la fin de la violence, demain il n’y aura pas de violence, parce que demain il n’y aura pas d’injustice, si le veut l’Etat ».

Makanéra Kaké, a aussi dénoncé le mutisme des leaders religieux et les a appelés, à « dire la vérité au président sur ce qui se passe« .

« Il faut que Alpha Condé sache que chaque goutte de sang de nos martyrs se transformera en des milliers de combattants qui lutteront pour mettre à terre ce pouvoir de déception« , a-t-il conclu.

Publicité
1 Commentaire

Laisser un commentaire

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.