Connect with us

Messages de violence sur Internet: Moustapha Mamy Diaby met en garde et interpelle le procureur de la république…

Publié

Le

La semaine qui vient de s’écouler a été marquée par des violences occasionnant des pertes en vies humaines suivies des propos jugés incendiaires par l’opinion publique qui sont propagée sur la toile.

 

Invité de l’émission les GG ce lundi, le ministre des postes et télécommunications Moustapha Mamy Diaby a regretté cette situation et a annoncé des mesures pour mettre fin à la propagation de la violence à travers les réseaux sociaux.

Depuis mercredi, jour de manifestation de l’opposition républicaine qui s’est soldée par 4 morts et plusieurs blessés par balles, les tensions sont vives dans la cité et encore plus sur les réseaux sociaux notamment Facebook. Des paroles appelant à la violence, à la guerre y sont publiés tout au long de cette semaine.

Interrogé sur la question, Moustapha Mamy Diaby, ministre des postes et télécommunications dit regretter la situation qui prévaut en Guinée. Il soutient que tous les acteurs doivent prendre leurs responsabilités pour protéger la Guinée. Il entend veiller à l’application du contenu de la loi 037 relative à la cybersécurité qui dit ceci en son article 32: « Quiconque produit, diffuse ou met à disposition d’autrui des données de nature à troubler l’ordre ou la sécurité publique ou porter atteinte à la dignité humaine par le billet d’un système informatique se rend coupable d’un délit et sera puni d’un emprisonnement de 6 mois à 5 ans de prison et d’une amende de 20 à 300 millions de francs guinéens… ».

Toute personne qui se livre à telles pratiques peut être retrouvée a tenté de rassurer Moustapha Mamy Diaby: « au-delà de cette loi, tout comportement, toute attitude, tout ce que vous faites sur les réseaux de télécommunications, dans l’écosystème de l’internet laisse des traces. Les moyens techniques sont disponibles pour remonter ces traces jusqu’à identifier l’auteur à travers le poste qu’il a utilisé… ».

Le ministre des postes et télécommunications met en garde les citoyens et lance un appel au procureur de la république:  » il faudrait que nos compatriotes sachent qu’on ne peut pas se cacher derrière un écran, derrière un smartphone pour commettre des crimes ou des délits. J’interpelle le procureur de la république pour qu’il déclenche les procédures nécessaires afin de nous permettre, nous citoyens qui sommes les bras techniques pour les aider à identifier, à traquer et à mettre hors d’état de nuire ces citoyens qui sont en marge de la loi, qui consciemment ou inconsciemment sont en train de contribuer à troubler l’ordre public… »

L’application de la loi 037 relative à la cybersécurité souffrirait de la nonchalance de l’appareil judiciaire. Il faut noter cependant qu’il est urgent que des dispositions soient immédiatement prises pour arrêter la diffusion de ces messages qui incitent à la haine et à la violence.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons

This message is only visible to admins:
Unable to display Facebook posts

Error: Error validating access token: The user has not authorized application 1332798716823516.
Type: OAuthException
Code: 190
Subcode: 458
Click here to Troubleshoot.
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.