Connect with us

Meurtre des citoyens à Conakry : « Grenade », proche de l’UFDG, est le premier suspect arrêté

Publié

Le

Au cours d’un point de presse animé ce jeudi 15 mars, le parquet de Conakry s’est prononcé sur les remous sociopolitiques qui ont fait plusieurs morts dans la capitale guinéenne.

 

Dans la déclaration lue par le procureur de Dixinn, Sidy Souleymane Ndiaye, le parquet de Conakry dit avoir engagé, à travers la police et la gendarmerie, des enquêtes dans le but de «rechercher et interpeller les suspects afin de les déférer devant la justice».

C’est dans ce cadre, explique M. Ndiaye, que le parquet de Dixinn a reçu plusieurs procès verbaux dressés à la suite des infractions commises lors des manifestations.

«Il est important de rappeler que suivant procès verbal du 22 février 2018 de la Brigade de recherche de Matam, Boubacar Diallo dit «Grenade» a été présenté au parquet de Dixinn à la suite d’un mandat d’arrêt décerné contre lui le 20 mai 2016 par un juge d’instruction pour tentative de meurtre, détention illégale d’arme de guerre et port illégal d’uniforme militaire. L’intéressé faisait l’objet d’une information judiciaire depuis mai 2016».

Selon le procureur, les pièces à conviction versées au dossier de la procédure notamment les photos ressortent que Boubacar Diallo détenait un arsenal d’armes de tout calibre et des munitions diverses: «Les images produites à la procédure montrent l’inculpé tantôt en train de manier les armes, tantôt en compagnie de personnalités appartenant à une formation politique de la place et à une institution constitutionnelle».

Par ailleurs, précise le procureur, le 19 mai 2016, à la suite de la tentative de meurtre d’un gendarme, Boubacar Diallo alias Grenade avait été grièvement blessé. C’est ainsi, poursuit-il, après avoir reçu les premiers soins dans une clinique en Guinée, il est parvenu à quitter le pays par l’aide et l’assistance de certains membres de l’Ufdg.

Revenu en Guinée, sous une nouvelle identité, le jeune Boubacar Diallo dit Grenade a été interpellé, déféré devant le parquet et présenté devant un juge d’instruction qui l’a placé sous mandat de dépôt le 2 mars 2018.

Selon le parquet de Conakry, Grenade a reconnu que certains manifestants disposent de fusils Pmak et tirent sur la foule.

Dans un document distribué aux journalistes par le parquet, on y voit des photos de Boubacar Diallo dit Grenade avec des responsables de l’Ufdg. Notamment, le député Ousmane Gaoual Diallo, Hadja Halimatou Dalein Diallo, etc…

«Il est regrettable de constater qu’un individu comme Boubacar Diallo puisse avoir des rapports aussi étroits avec des personnalités comme le montrent les pièces à convictions versées au dossier. Je rassure l’opinion nationale que toutes les personnes impliquées de près ou de loin dans cette affaire seront poursuivies et jugées conformément à la loi», a promis le procureur Sidy Souleymane Ndiaye.

Publicité
1 Commentaire

Laisser un commentaire

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.