Connect with us

Périphéries de Conakry: ville morte moins observée, grève du SLECG suivie

Publié

Le

Le mot d’ordre de ville morte de l’opposition républicaine a été moins respecté dans les périphéries de la Capitale (Coyah Dubréka ), ce lundi 15 octobre 2018, contrairement au précédant mot d’ordre. Quant à la grève du SLECG, elle suit son petit chemin de bonhomme.

 

Boutiques, marchés, stations et autres entreprises ouverts, c’est l’atmosphère que présentent les localités de Lansanaya Barrage au Km36 jusqu’au centre de la préfecture Coyah, ainsi que les localités de Cimenterie à Kagbelen jusqu’au centre de Dubréka, en cette journée de ville morte.

Le seul changement n’a été constaté que dans la circulation des engins roulants, qui a été moins fluide que d’habitude. Un léger changement dû à la psychose de ce mot d’ordre, mais aussi respecté dans certains axes de Conakry.

La grève des enseignants est par contre respectée dans ces localités. La plupart des écoles publiques visitées sont restées fermées. Certains dont le lycée Kountia n’a été actif que grâce au concours des enseignants contractuels.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.