Connect with us

News

Saikou Yaya Barry : « les vendeurs d’illusions voient les réalisations d’Alpha Condé en rêve »

Publié

Le

Saikou Yaya Barry les vendeurs d'illusions sont voient les réalisations d'Alpha Condé en rêve

Troisième mandat pour le président de la République, affiche de promo sur la révision constitutionnelle sur la façade du palais du peuple, vente d’illusions ou encore appel aux militants du RPG à se détourner des sirènes révisionnistes, c’était les sujets en vogue, ce samedi 13 avril 2019, à l’assemblée générale hebdomadaire de l’Union des Forces Républicaines, présidée par le secrétaire exécutif du parti, honorable Saikou Yaya Barry.

Ce dernier s’en est encore pris aux « mauvaises manœuvres » du pouvoir en place, et tout particulièrement aux « fameuses promesses » non « tenues  » du président.

« Ceux qui sont en train de vendre des illusions sont en train de dormir sur des nattes pour voir les réalisations d’Alpha Condé en rêve. Quand ils se réveillent il n’y a rien« , a-t-il ironiquement lancé à l’endroit de la foule, tout en dénonçant les « trois milliards de francs guinéens décaissés pour l’électricité sans résultats », les promesses « un étudiant une tablette, un tailleur une machine, l’usine de frites à Timbi Madina, la décortiqueuse de fonio à Faranah… », qui auraient été réalisées mais visibles que quand on dort.

Honorable Saikou Yaya Barry, n’a pas manqué de qualifier les promoteurs de la révision constitutionnelle de renégats de la nation, des apatrides et des hors la loi. Pour lui, « ce sont des personnes qui ne maîtrisent même pas l’emblème de la République ».

Déplorant le manque d’emploi et l’absence de justice, le secrétaire exécutif de l’UFR a surtout dénoncé le nombre élevé de jeunes guinéens candidats à l’immigration, dû à la mauvaise gestion de l’État. « Nos jeunes sont en train de mourir dans le désert. Nous sommes le premier pays subsaharien où les jeunes fuient leur pays. Nous sommes le deuxième pays demandeur d’asile en Europe après l’Afghanistan. C’est du jamais vu » a-t-il fustigé.

Quant aux affiches de propagandes sur le changement de constitution, notamment celle sur la façade du palais du peuple, ce responsable de la troisième force politique du pays a promis des actions coercitives très prochainement.

« Le palais du peuple abrite l’Assemblée Nationale de la République de Guinée. L’Assemblée c’est pour le peuple, elle ne doit pas faire la promotion d’une partie du peuple. Si elle le fait, elle cesse d’être Assemblée Nationale. C’est pour cette raison que tout homme réfléchi, intellectuel ne peut pas se permettre de mettre de telles affiches au palais du peuple, où abrite l’Assemblée Nationale. Ceux qui l’ont fait sont des renégats de la nation. A la prochaine plénière de l’Assemblée Nationale je demanderai à tous les députés épris de paix et de justice de se lever et barrer la route à la division nationale », a-t-il annoncé.

Le député de l’UFR a enfin appelé les militants du RPG à ne pas dévier la lutte pour l’instauration de la démocratie qu’ils ont menée, pour un homme qui « n’a même pas été capable de les récompenser en tant que leaders pour la démocratie en Guinée ».

« La Guinée n’est pas pour Alpha Condé, c’est pour nous les Guinéens, n’acceptons pas que notre constitution soit violée », a-t-il précisé.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.