Connect with us

Violences à Conakry : Trois journalistes l’ont échappé belle

Publié

Le

Que dire de l’insécurité qui vise les journalistes guinéens en cette période d’instabilité dans la capitale Conakry ? A leur retour du palais du peuple vers minuit, après la signature du protocole d’accord entre le Syndicat des enseignants et le gouvernement, mardi 13 mars, trois journalistes ont été agressés à Cosa.

 

Amadou Oury Barry (AOB) reporter à la Radio Espace FM, Sékou Bah, rédacteur en chef et Moussa Yéro Bah animatrice de l’émission les ‘’GG’’, sont tombés dans une embuscade à Cosa. Des jeunes cagoulés et armés qui avaient érigé des barricades à cet endroit ont agressé et arraché certains objets des mains des journalistes, avant que ces derniers ne puissent se sauver.

C’est un frissonnant quart d’heure que nos confrères ont passé en compagnie de ces «bandits». Heureusement que personne n’a été blessé.

«On est tombés dans une embuscade à Cosa juste après les rails. Des jeunes déchaînés sont venus vers nous. Un d’entre eux a demandé de l’argent. On a donné 20.000 gnf. Ça ne lui a pas suffi. Il m’a vu avec mon sac il l’a retiré. Je n’ai pas résisté. Il voulait aussi retirer le téléphone. Là je me suis opposé, j’ai jeté le téléphone vers le chauffeur. Furieux il a sorti le couteau, il voulait me poignarder. Nous ne savons pas par quelle magie nous avons réussi à nous échapper», relate Amadou Oury Barry.

Aucune âme n’était épargnée, conclut notre confrère, encore sous le coup de l’émotion : «Ils nous ont menacé de mort, ils régnaient en maitres absolus. Il n’y avait la présence d’aucun agent des forces de l’ordre. Dès que nous avons quitté, nous avons entendu des coups de feu. Quand nous on a quitté les lieux, il y avait un jeune chauffeur qui est tombé dans l’embuscade, ils ont encerclé sa voiture . Dieu seul sait ce qui allait se passer».

Il faut signaler que c’est seulement un jour après l’attaque du siège du groupe Hadafo Médias à Matoto par des inconnus et la bastonnade de deux journalistes d’Espace TV par des manifestants à la Casse de Madina lundi dernier, que cet autre incident est tombé sur les employés de Lamine Guirassy.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.