Connect with us

Des soi-disant communicants du RPG et de l’UFDG déférés à la maison centrale de Conakry

Publié

Le

Poursuivis pour incitation à la haine et à la division, six communicants politiques, tous issus des deux grandes formations politiques, le RPG Arc-en-ciel et l’UFDG ont été déférés ce mercredi 11 avril 2018 à la maison centrale de Conakry.

Ce sont Mamadou Aliou Diallo dit Goubhoye (UFDG), Lamine Philo Kaba (RPG Arcc-en-ciel), Mamady Karfamoria Kaba (RPG Arc-en-ciel), Mamoudou Traoré alias stratège (RPG Arc-en-ciel), Korbonya Balde (RPG Arc-en-ciel), et Ibrahima Kallo (RPG Arc-en-ciel).

Cette information a été confirmée par le coordinateur de la « Cellule Balai Citoyen » de Guinée, Sékou Koundouno, aussi considéré comme partie civile dans ce feuilleton judiciaire.

« Je vous informe que sur les 9 qui sont poursuivis dans cette affaire, six ont été entendus et déférés aujourd’hui à la maison centrale, pour attendre leur jugement. Un mandat d’arrêt international va être lancé dès le vendredi prochain contre les autres », précise l’activiste de la société civile

Ce mandat de dépôt intervient, 72 heures après la condamnation à 18 mois de prison ferme d’un autre militant de l’Ufdg en la personne d’Ibrahima Sory Camara.

Jusque-là décriée, peut-on s’attendre à une justice différente de celle que les Guinéens ont connue par le passé ?

Bon nombre de citoyens s’interrogent sur la volonté de la justice guinéenne à faire face à certains dossiers sensibles. C’est le cas du dossier des massacres du 28 septembre 2009 et les nombreuses tueries enregistrées au cours des manifestations politiques de l’opposition.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.