Connect with us

Année scolaire 2018: une rentrée qui peine à être effective

Publié

Le

Annoncée depuis le 03 octobre 2018, la nouvelle rentrée scolaire peine toujours à faire son chemin. De la capitale Conakry aux deux préfectures environnantes (Dubréka et Coyah) les écoles sont restées pratiquement inactives.

 

Salles vides, cour déserte, écoles en rénovations ou en état de délabrement, et même des écoles qui n’ont pour le moment pas le programme scolaire, c’est l’atmosphère que présente la plupart des écoles publiques visitées, ce lundi 08 octobre 2018 (5ème jour de la rentrée scolaire).

Dans la cour du collège Hadja Rabiatou Sera Diallo (Kagbelen), on observe quelque élèves en petits groupes de deux ou trois sans tenues déambuler, ainsi qu’une demi dizaine d’enseignants venus s’enquérir de la situation.

Au lycée Kountia, seuls 151 élèves ont répondus présent sur 2046 (effectif total), et 04 sur 14 enseignants ont répondus à l’appel. Les cours quant à eux n’ont été dispensés dans aucune des écoles.

Le Lycée Coléah quant à lui n’a enregistré qu’un élève en tenue et 19 autres en demi-saison, 15 enseignants contractuels sur 30, 08 enseignants titulaires sur 17, l’établissement lui est quasiment en rénovation. L’école primaire de Lanceboundji n’a pas aussi enregistré la présence d’élèves et d’enseignants.

La situation des écoles privées annonce une petite lueur d’espoir avec l’effectivité des cours dans la plupart des écoles visitées (10 écoles), mais avec un faible taux de présence des élèves (une dizaine) et une présence à 80% des enseignants.

Autre élément d’observation, c’est la présence des forces de sécurité dans la plupart des grands carrefours de la Capitale.

Continuer à lire
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.