Connect with us

Sécurité alimenatire: Colonel Tiegboro Camara met aux arrêts des fabricants de Yaourts locaux

Publié

Le

Les agents des services spéciaux chargés de la lutte contre le crime organisé et le grand banditisme pilotés par Colonel Tiegboro Camara ont mis aux arrêts ce week-end des fabricants de Yaourts locaux. Colonel Tiegboro déclare que ces citoyens fabriquent cet aliment dans l’illégalité et dans des conditions malsaines.

 

C’est le samedi dernier que le Colonel Moussa Tiegboro Camara et son équipe ont mis aux arrêts des citoyens qui opèrent dans la préparation et la vente du Yaourt. Ces yaourts destinés à la consommation des populations notamment des enfants sont fabriqués dans des conditions insalubres, a fait constater le secrétaire général à la présidence chargé de la lutte contre le crime organisé et le grand banditisme: « Ces yaourts sont le plus souvent destinés aux enfants qui ont des organes vitaux très fragiles. On ne peut pas imaginer que ces yaourts que nous voyons dans les supermarchés, boutiques et les stations d’essence soient fabriqués dans une insalubrité criarde. Les gens qui les fabriquent sont très sales, portent des Jeans très sales, on dirait des puisatiers qui vienent de sortir d’un puits ou des orpailleurs en pleine mine artisanale. C’est énervant et écœurant. »

Colonel Tiegboro Camara dit être au regret de constater lors des enquêtes que ces fabricants de Yaourts locaux sont munis de certificats d’analyse par les services de contrôle et qualité: « Lorsque nous avons posé la question sur les documents, ils ont exhibé des certificats d’analyse qui datent de trois ans. Le document est signé par les services de contrôle et qualité. Ce n’est pas possible. Qu’on arrête un peu et qu’on cherche à sauver la population. Ces yaourts ne sont pas à consommer parce que c’est impropre. »

L’un des interpellés de nom de Bah Ibrahima a expliqué comment se déroule la préparation de ces yaourts : « On achète le lait à part, le sucre à part, on achète tout au marché ici on va, on mélange. Après nous envoyons au labo à Matoto on vérifie. Je n’ai pas vu d’autres documents avec le patron. C’est un seul papier que j’ai vu avec lui, l’analyse de 2016. Je ne savais pas que c’est dangereux.« 

Le propriété de cette société fabricante de Yaourts est pour le moment introuvable, a laissé entendre Colonel Tiegboro Camara mais des employés ont été interpellés et des enquêtes sont en train d’être menées, a-t- il rassuré.

Publicité
1 Commentaire

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.