Connect with us

Fatou Badiar : une ex prisonnière convertie en réconciliatrice

Publié

Le

Elle devrait écoper 15 ans de prison. Avec la grâce présidentielle qu’elle vient de bénéficier, la seule femme condamnée dans l’attaque du domicile privée du Professeur Alpha Condé le 19 juillet 2011 après avoir reconnu l’action salvatrice du chef de l’Etat, a invité ses concitoyens à s’en remettre à la volonté divine.

 

C’est un remerciement à répétition que dame Badiar a envoyé à Alpha Condé. Lui gracié semble une grande chance qu’elle n’a jamais eue sur cette terre car ‘’la liberté’’ est chère, à l’en croire.

Les souffrances, elle en a vécu sans répit selon Fatou Badiar. Sa santé s’est dégradée pendant tout le temps qu’elle a fait à la maison centrale (5 ans). Mais tous ceci n’est qu’un acte qui lui est ‘’destiné’’ par Dieu. C ‘est d’ailleurs lui (son créateur) qui a facilité sa libération par le biais du chef de l’Etat.

« Je remercie le Pr Alpha Condé de m’avoir gracié. Je vous charge (la presse) de le remercier pour moi », exprime dame Fatou Badiar.

Lorsqu’elle était incarcérée, la famille de la dame d’affaire sollicitait l’aide du gouvernement pour sa libération à cause de sa santé qui se détériorait de jour en jour. Fatou Badiar qui présente une physionomie apparemment maladive après sa sortie a lancé après un S.O.S aux personnes de bonne volonté pour son traitement.

« Je suis malade là où je suis assise. Je dois aller suivre des soins obligatoirement. Dieu a fait qu’au moment crucial, il a pensé à me libérer. Je le remercie ! Je vais dire à tous les guinéens d’accepter ce qui m’est arrivé. Que personne ne lui parle mal, ils n’ont qu’à le remercier c’est le Chef de l’Etat », a conseillé l’ex prisonnière.

Aucun Guinéen n’a mis Alpha Condé au pouvoir, c’est Dieu qui l’a mis là-bas, dit dame Fatou. « Donc, nous acceptons cela et prions pour lui pour qu’il puisse finir son mandat. Ce qui est arrivé, c’est arrivé. Que ce soit peulh ou malinké, soussou ou forestier, acceptons tous », réconcilie-t-elle.

Dans la famille de Fatou Badiar, c’est une joie qui se décrit sur les visages de ses parents et voisins.

En plus de ses préoccupations pour sa santé, madame Fatou Badiar a plaidé aussi pour ses codétenus que sont le commandant Alpha Oumar Boffa Barry (AOB) et Jean Guilavogui, enfermés pour la même cause.

« La prison n’est pas facile. Je prie pour mes anciens codétenus, afin qu’ils soient libérés aussi ».

Fatou Badiar reconvertie en réconciliatrice a insisté sur la nécessité de se pardonner entre Guinéens de tout bord et prier plutôt pour une seule personne, Professeur Alpha Condé pour qu’il termine paisiblement son mandat.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.