Connect with us

Conditions des travailleurs dans les industries : Colonel Tiegboro flingue l’Inspection générale du Travail et la CNSS…

Publié

Le

« La Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et l’Inspection générale du Travail ne travaillent pas en Guinée ». C’est ce qu’a déclaré en fin de semaine Colonel Moussa Tiegboro Camara, secrétaire d’Etat à la Présidence chargé de la lutte contre la drogue et le crime organisé. Il soutient que ces services devraient se rendre dans les industries pour s’enquérir de l’état dans lequel les travailleurs exercent.

 

Les récentes visites du Colonel Tiegboro Camara dans certaines usines de Conakry et environs notamment à l’usine de transformation des noix d’acajou l’ont poussé à une conclusion : les travailleurs dans les industries souffrent. Il s’insurge contre l’Inspection générale du Travail qu’il estime ne rien faire pour les travailleurs guinéens : « Je suis désolé de constater que l’Inspection générale du Travail ne travaille dans ce pays. Je le dis à qui veut l’entendre. Elle devrait être capable au moins d’aller vers ces usines pour constater, ne serait-ce que des visites inopinées, pour voir comment ça se passe. Le code du travail est ancien, vous n’y trouverez rien qui puisse défendre ou protéger les travailleurs guinéens. »

A quoi sert une Caisse nationale de sécurité sociale dans un pays ? s’est interrogé colonel Tiegboro : « C’est désolant de constater que la Caisse nationale de sécurité sociale ne fournit aucun effort dans la protection des droits des travailleurs guinéens. Ils peuvent aller voir comment ça marche dans ces entreprises, dans ces industries, comment les gens y sont traités. Il y a des gens qui sont sacrifiés, qui sont exploités et sous-payés. »

Colonel Moussa Tiegboro entend interpeller l’Inspection générale du Travail et la CNSS sur cette situation : « Nous allons leur adresser des écrits pour que chacun en ce qui lui concerne prenne ses responsabilités face aux travailleurs. Pas de travailleurs, pas de travail. »

Des témoignages ont laissé entendre que plus d’une dizaine de personnes ont été mal traitées dans l’usine de transformation d’acajou située à Kagbelen, dans la préfecture de Dunreka.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.