Connect with us

News

Makanera Kaké : « les avantages d’élaborer une nouvelle Constitution…»

Publié

Le

De la mouvance à la mouvance en passant par l’opposition, l’ancien ministre de la Communication, Alhoussein Makanera Kaké défend « les avantages d’élaborer une nouvelle Constitution » qui permettra à Alpha Condé de s’octroyer un 3e mandat.

«S’il y a de gens qui sont pour cette Constitution, il faut qu’ils sachent qu’il y a d’autres guinéens qui veulent une nouvelle Constitution »a déclaré Alhoussein Makanera Kaképuisque, poursuit-il, « aucun juriste ne peut convaincre que la Constitution de 2010 a été établie de manière démocratique ».

«Dans l’élaboration démocratique d’une Constitution, on commence d’abord par élire l’Assemblée constituante à qui le peuple confère le droit de rédiger une Constitution. Lorsqu’elle est rédigée cette Constitution est soumise au même peuple pour l’adopter. Or, ni l’un, ni l’autre cas n’a été respecté avec la Constitution de 2010. Nous étions dans une transition ou c’est les militaires qui étaient au pouvoir. Nous étions prêts à accepter une Constitution qui pourra nous sortir de cette transition. Elle nous a permis de se doter des nouvelles institutions, d’élire un président de la République, des députés et des conseillers communaux. Ce n’est pas parce qu’un président a prêté serment sur une Constitution qu’on ne peut plus la changer ».

Et d’ajouter qu’« aucune loi, aucune oeuvre humaine n’est immuable. Même le Coran, il y a 77 versets abrogés et abrogeant ».

Pour justifier la nécessité d’avoir une nouvelle Constitution, l’ancien ministre de la Communication énumère ce qu’il a qualifié des insuffisantes de l’actuelle Constitution. «Aujourd’hui, notre Premier ministre n’est pas chef du gouvernement parce qu’il ne peut ni nommer, ni révoquer. Donc, on peut consacrer des lois pour lui donner la plénitude de ses fonctions pour qu’il soit réellement chef du gouvernement. Il y a aussi l’équilibre du pouvoir. Lorsque vous prenez l’article 76 de notre Constitution si la loi des finances n’est pas adoptée par l’Assemblée nationale, le président de la République peut prendre un décret pour mettre en vigueur cette loi des finances. Nous avons dit que les députés sont les représentants de la nation entière, mais lorsque vous prenez le mode de choix des députés à l’uninominal, une préfecture comme Lola où vous avez moins de 100 mille électeurs c’est un seul député au même titre qu’une préfecture comme Nzérékoré ou Labé qui a plus de 500 mille personnes. Ce sont des insuffisances de notre Constitution. C’est ce qui a amené à penser à élaborer une nouvelle Constitution. Si dans ce cas, nous sommes dans une 4e République et que cela permet à Alpha Condé d’être candidat, moi je suis de la mouvance présidentielle, je soutiens et je voterai pour lui, c’est sa chance», a-t-il soutenu.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.