Connect with us

Travaux publics: Alpha Condé lance les travaux de reconstruction de la RN1 Coyah-Dabola

Publié

Le

La Nationale numéro 1 Coyah-Mamou-Dabola sortira en fin de l’ornière dans le futur. La préfecture de Coyah a abrité ce jeudi 19 avril, le lancement des travaux de reconstruction de cette voie de 370 km avec un délai de 36 mois.

 

Le projet est confié à l’entreprise China Road and Bridge Corporation (CRBC) qui est chargée d’exécuter ces travaux dans un délai de 36 mois. Ceci grâce à la collaboration entre la Guinée et la Chine. Avec un financement à 85% par la banque chinoise et 15% par le Budget national de Développement (BND).

Le directeur de cette entreprise a promu d’exécuter les travaux dans le délai et avec une haute qualité. Plusieurs emplois seront en outre créés pour les jeunes guinéens, a-t-il ajouté.

Le coût pour la reconstruction de cette route 1×2 voies est à hauteur de 357 millions 302 mille 942,38 d’euros hors taxe.

«Nombreux projets prêts à être lancés ou en cours totalisent aujourd’hui plus de 800 km de routes nationales dont 535km sur la RN1, 93km sur la RN2, 75km sur la RN4, 35km sur la RN30, sans compter les grands ponts et la modernisation des voiries de Conakry et des villes de l’intérieur», a techniquement édifié Hadja Oumou Camara, ministre des Travaux publics.

Les objectifs spécifiques visés par ce projet sont entre autres, rendre performant le réseau existant afin d’assurer un désenclavement économique et social des régions, stimuler le commerce local, national et international entre le port de Conakry et ses possibles débouchées.

Selon la ministre des Travaux publics, la Route nationale Coyah-Mamou-Dabola n’a jamais connu de reconstruction de sa construction pendant la période coloniale.

Pour le président Alpha Condé, cette réalisation est un atout pour les citoyens guinéens en général, et ceux de Coyah en particulier. D’où son invitation à l’endroit des citoyens de Coyah à se « donner la main pour la paix et la sauvegarde de ces biens publics. Car, on ne peut parler du panier de la ménagère que si le pays ne possède une macroéconomie solide. Ceci n’est pas possible aussi si on n’a pas de route, de l’eau et d’électricité, qui sont les préalables« .

Ainsi, Alpha Condé a annoncé les prochaines étapes que sont: Coyah-frontière Sierra Leone; Guéckédou-Kondebadou; Boké-Kebo; Kouroussa-Dabola; Kankan-Mandiana; Kankan-Kerouané-Bella; N’Zérékoré-Yomou et Télémélé-Gaoual.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.