Connect with us

Abdoulaye Magassouba, ministre des Mines : « La Guinée est classée parmi les 5 pays les plus réformateurs du monde »

Publié

Le

Lors d’une conférence qu’il a organisée à Conakry ce lundi 14 janvier 2019, le ministre des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba, a fait savoir que la Guinée, en huit ans, a mieux fait que pendant 52 ans dans la mobilisation des ressources pour l’investissement.

 

 

A l’entame de son intervention, Abdoulaye Magassouba, ministre des Mines et de la Géologie, a rappelé que son département a pu mobiliser assez de ressources pour l’investissement. Cette action, selon lui, a été possible grâce aux réformes engagées par le président de la République dès sa prise de fonctions, notamment l’assainissement du cadastre minier, la révision du code minier.

« La Guinée a mobilisé de 2011 à 2018, plus de 10 milliards de dollars d’investissements. Sur ce montant, 3 milliards de dollars sont en train d’être investis sur le terrain. De l’indépendance de la Guinée à 2010, tous les investissements dans le secteur minier n’ont pas atteint 5 milliards de dollars. Il a été mobilisé 2 fois plus d’investissements en 8 ans qu’il y en a eu en 52 ans. La Guinée, de 1958 à 2010, n’a pas pu créer plus de 10.000 emplois directs dans le secteur minier. Depuis 2010, nous parlons de plus de 17.000 emplois directs créés dans le secteur minier guinéen et pas moins 50.000 emplois indirects. Donc, nous avons créé deux fois plus d’emplois en 8 ans dans le secteur minier qu’il n’y en a eu en 52 ans. […] Ces investissements ont permis d’augmenter significativement le niveau de production de la bauxite où l’on est passé d’une stagnation en deçà de 20 millions de tonnes pour atteindre pour la première fois 60 millions de tonnes de production de bauxite e 2018, faisant passer le pays de la 7è à la 3è place mondiale devant le Brésil et derrière la Chine et l’Australie. La Guinée est désormais le premier fournisseur de bauxite à la Chine», a révélé le ministre Abdoulaye Magassouba.

Le ministre rapporte qu’en 2017, la Guinée a été classée dans le top mondial des pays les plus réformateurs par la Banque mondiale : « Le pays est dorénavant reconnu sur le plan international pour les importants progrès réalisés depuis 2011. A titre illustratif, la Guinée a été classée par la Banque mondiale, en 2017, parmi les cinq pays les plus réformateurs au monde. Le pays est devenu le porte-flambeau de la vision minière africaine par son choix pour abriter le siège du centre africain de développement minier (CADM) en 2018.»

Les progrès réalisés vont, selon M. Magassouba, galvaniser le gouvernement à s’impliquer davantage dans le développement du secteur minier : « Ces progrès inédits réalisés au cours des 8 dernières années, le gouvernement, à travers le département en charge des Mines et de la Géologie, reste fortement mobilisé pour poursuivre à amplifier les efforts en vue de réaliser pleinement la vision du Chef de l’Etat : faire du secteur minier un levier efficace de transformation de l’économie nationale. »

Pour arriver à cet objectif, il y a de nombreux défis à relever. C’est notamment, selon le ministre, la diversification de la production minière, la transformation locale des produits miniers, le renforcement des capacités des acteurs et la gestion durable des impacts du développement du secteur minier.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.