Connect with us

News

Report des législatives au 1er mars 2020: l’UFDG n’exclut pas de participer, mais pose des conditions

Publié

Le

À travers un décret lu ce lundi 03 février 2020 à la Télévision guinéenne, le président Alpha Condé a pris la décision de reporter les élections législatives au 1er mars 2020.

Sur les Grandes Guelles de la radio Espace, le principal parti de l’opposition en Guinée a réagi ce mardi à travers son vice-président. Pour Fodé Oussou Fofona, ce décret est un non-évènement. Pour lui, la priorité, c’est l’achèvement des élections communales du 04 février 2018, avec l’installation des chefs de quartiers et des conseillers régionaux.

«Le président de la République vient de donner la preuve, qu’il ne veut pas la paix. S’il voulait la paix, il allait écouter les religieux, qui ont demandé un report jusqu’à ce que les acteurs se retrouvent autour de la table, pour discuter des sujets essentiels, notamment la question du fichier électoral.

On ne peut pas faire deux élections à la fois. On a déjà une élection qui n’est pas terminée. Installons d’abord les chefs de quartiers. Aujourd’hui l’élément numéro un, c’est le fichier électoral ».

À la question de savoir si l’UFDG compte participer aux échéances du 01 mars 2020, le président du groupe parlementaire les libéraux démocrates à l’Assemblée Nationale renvoi la « balle » à la CENI, l’organe en charge d’organiser les élections en Guinée, ainsi qu’au président de la République.

«On a jamais dit qu’on veut boycotter les élections. On ne crée pas un parti, pour boycotter les élections. Nous avons dit nous voulons des élections, mais des élections crédibles. Si les conditions-là sont respectées, même demain, il n’y a pas de raison qu’on ne participe pas au processus » a-t-il fait savoir.

Selon Fodé Oussou Fofana, l’intention d’Alpha Condé, c’est d’avoir un fichier à lui, pour dit-il pour pouvoir bâcler les élections.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons
La résistance active et permanente du FNDC se poursuit à #Wanindara ce jeudi 20 février 2020.
C'est ce qu'on appelle honnêteté. Un imam qui refuse 50 millions de francs CFA du Premier ministre pour l'organisation d'un meeting. Imaginez qu'on donne 50 millions GNF ou même 20 millions GNF à nos chefs religieux, est-ils allaient le refuser? Nous n'avons pas  dit qu'ils vont le recevoir ou non, mais est-ce qu'ils allaient refuser le montant? C'est une question, pas une affirmation. Qu'est-ce que vous en pensez?
Jets de pierres entre forces de l'ordre et manifestants à Wanindara
Résistance active et permanente du #FNDC: le chef de section des unités d'interventions de la #CMIS19 de #Bonfi blessé.
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.