Connect with us

News

Arrestation de Fassou Goumou : «la jeunesse est entrain de s’organiser pour le défendre»

Publié

Le

Arrestation de Fassou Goumou «la jeunesse est entrain de s'organiser pour le défendre»

Fassou Goumou, ancien responsable du RPG dans la région de N’zerekore est arrêté depuis le vendredi 31 janvier 2020, suite à la découverte du corps d’un de ses travailleurs agricoles, dans la commune urbaine de N’zérekoré.

Joint ce lundi 03 février par notre rédaction, le vice coordinateur du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC ), dans la région de la Guinée Forestière, Cécé Théa, parle d’un enlèvement et précise que Fassou Goumou aurait été transféré à Conakry, sans savoir précisément où est ce qu’il se trouve.

«Un citoyen ne peut pas aller faire une déclaration, et à l’issue de sa déclaration, on le retient. On apprend qu’il a été transféré à Conakry, de là-bas, on aurait appris qu’il est entre la Direction de la Police Judiciaire et un lieu de détention, situé dans la haute banlieue de Conakry».

Pour ce responsable du FNDC, cette situation interpelle aujourd’hui toute la jeunesse et les responsables du FNDC dans la région. Il ajoute que des mesures sont en train d’être prises pour soutenir la tête de liste du Rpg arc-en-ciel aux élections communales de 2018 à N’zerekore.

« Le cas de Fassou Goumou dépasse même le Fndc. Nous disons qu’il est en train de subir les conséquences de sa franchise, de fait qu’il a quitté le navire du parti au pouvoir, le RPG arc-en-ciel. Ici à N’zérekoré, tout le monde est inquiet. Après Fassou, il faut s’attendre à une autre personne. Les mentalités s’activent pour qu’il soit libérer. »

« La jeunesse est en train de s’organiser autour d’un idéal, pour défendre Fassou Goumou». A-t-il ajouté.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons
La résistance active et permanente du FNDC se poursuit à #Wanindara ce jeudi 20 février 2020.
C'est ce qu'on appelle honnêteté. Un imam qui refuse 50 millions de francs CFA du Premier ministre pour l'organisation d'un meeting. Imaginez qu'on donne 50 millions GNF ou même 20 millions GNF à nos chefs religieux, est-ils allaient le refuser? Nous n'avons pas  dit qu'ils vont le recevoir ou non, mais est-ce qu'ils allaient refuser le montant? C'est une question, pas une affirmation. Qu'est-ce que vous en pensez?
Jets de pierres entre forces de l'ordre et manifestants à Wanindara
Résistance active et permanente du #FNDC: le chef de section des unités d'interventions de la #CMIS19 de #Bonfi blessé.
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.