Connect with us

News

Procès Tiégboro : «Je suis prêt à répondre pour qu’on comprenne que nous sommes en danger»

Publié

Le

Traduit devant le tribunal de première instance de Dixinn par la société Qnet, le procès contre le secrétaire général à la présidence, chargé à la lutte contre le banditisme et des crimes organisés s’est poursuit ce jeudi 27 juin.

En face de la presse, Colonel Moussa Tiégboro Camara a fait montre d’une détermination à poursuivre ce dossier. D’après ses explications, Qnet est “simplement” une entreprise de vol et d’arnaque en Guinée. Du coup, il faut mettre fin à son évolution car «nul n’est au dessus de la loi», a avancé Colonel Tiégboro.

Le représentant des avocats de la partie civile a affirmé que le secrétaire général à la présidence, chargé à la lutte contre le banditisme et des crimes organisés devrait plutôt de ressaisir. Me Lancinet Sylla a démontré: «Lorsque quelqu’un fait l’objet de poursuites pénales, il doit avoir de la retenue(…)». L’avocat ajoute qu’à chaque fois «c’est lui-même qui vient s’adresser à la presse. Ce n’est pas du tout normal. Il faut que Moussa Tiégboro aie du respect pour la justice de son pays», a signalé l’avocat.

«Depuis la dernière fois, la stratégie développée par la défense consiste à éviter le procès sur le fond. Aujourd’hui nous sommes venus avec des arguments de droit, des jurisprudences aussi bien de la Guinée que d’ailleurs. Nous avons à travers ses écritures mais aussi de débat oral devant le tribunal démontré que ces éléments ne sont pas du tout fondés et que le tribunal devrait les rejeter pour nous permettre enfin d’aborder le fond de cette affaire» a argumenté l’avocat de la partie civile.

L’identité de Akoï Guilavogui, qualifié d’un cerveau de cette société dite d’arnaque a en outre fait l’objet d’une polémique. Selon son avocat, il répond au nom de Akoï Onivogui.

En réplique, Colonel Moussa Tiégboro Camara a réitéré que Qnet est une société arnaqueuse reconnue sur le plan Universel. «Mais contre toute procédure administrative en la matière, cette société vient s’installer dans le pays qui passe de porte à porte pour commencer à détruire la conscience des gens, à faire rêver des gens et on te dit 200 dollars US par semaine. Nous, nous sommes dans un dossier ridicule mais comme le ridicule ne tue pas dans ce pays, moi je respecte le droit. Je suis prêt à répondre à chaque fois que besoin se fait sentir pour que la population guinéenne comprenne que nous sommes en danger», a rassuré Colonel Moussa Tiégboro Camara.

Après les débats, le juge a décidé de renvoyer le procès au 11 juillet 2019, après avoir mis le dossier en délibéré sur ces questions pour décisions à rendre.

Les autorités de la société Qnet reprochent à Colonel Moussa Tiégboro Camara de dénonciation calomnieuse, la diffamation et abus d’autorité.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.