Connect with us

News

Santé: le système sanitaire guinéen dans un état mi-figue mi-raisin

Publié

Le

Santé le système sanitaire guinéen dans un état mi-figue mi-raisin

La commission en charge de la santé en 2018 a présenté le résultat de ses différentes visites des structures sanitaires, ce mercredi 27 février 2019, au palais du peuple. La commission a fait un rapport globalement mitigé de l’état des infrastructures sanitaires et de leur fonctionnement.

Après la visite d’une vingtaine de préfecture et certaines de leur sous-préfectures, du 23 juillet au 01 août, la commission s’est réjouie d’une certaine amélioration du système de santé, par rapport au bilan de 2017.

Elle a ainsi fait 16 constats plus ou moins reluisant sur la situation du pays dans le domaine. Selon ce rapport effectué grâce à l’aide de l’ONG FHI360, la Guinée connaît une net amélioration de l’hygiène et de l’assainissement dans la majorité des structures sanitaires, celle des équipements et matériels dans la majorité des structures et celle de la gestion des ressources humaines, dont plus de 80% du personnel muté ont rejoint leur nouveau service.

Parmi ces seize constats, la commission a surtout constaté l’effectivité de la gratuité de la césarienne à l’intérieur du pays, malgré le manque de quelques suites sanitaires.

Malgré ces éléments positif, le président de la commission santé de l’Assemblée Nationale, honorable Ben Youssouf Kéira a rappelé le chemin qui reste à faire dont: « le côté ressources humaines avec des partenaires techniques et financiers, ont promis de recruter 4000 agents de santé de toutes les spécialités confondues ».

Elle note aussi la faiblesse et le retard des subventions, le retard des travaux de rénovation et d’extension du CHU Donka ainsi que ceux de l’intérieur du pays (Dabola), la faible communication du ministère de la santé et la faible déconcentration des services spécialisés. Déplore enfin la vétusté de certains centre de santé à l’intérieur, dont celui de la sous préfecture de Kounsitel, où les matelas sont toujours en pailles et certains centres de santé de Siguiri se trouvent sans matelas.

Des recommandations dont l’inscription dans les priorités du ministère en termes d’infrastructures, la rénovation du CHU Ignace-Den à l’image de Donka, ont été faites par la commission. Elle recommande aussi la prise des dispositifs rapides pour la finition des infrastructures en chantiers à l’intérieur du pays (hôpital de Dabola, de Kharifamoria, de Fria…) et aussi du CHU Donka.

Elle demande par ailleurs la poursuite de l’équipement des structures sanitaires, surtout celles de l’intérieur du pays, la mise en place d’un système de maintenance des équipements au moins dans chaque préfecture, l’amélioration de la disponibilité à temps des médicaments dans les structures sanitaires de l’intérieur, et enfin le développement et la mise en oeuvre des stratégies de déconcentration de certains services déconcentrés (ORL, diabétologie urologie ).

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.