Connect with us

News

Hygiène Alimentaire : le Pain un aliment très consommé, mais mal entretenu

Publié

Le

Le manque d’hygiène est une réalité dans plusieurs boulangeries à pains de Conakry. Entre manque protection des boulangers, états vétustes et défectueux de leurs lieux de travail et assainissement insuffisant, le constat est amer. La vente de l’aliment qui ne s’effectue pas non plus dans les règles d’hygiène requises, expose les consommateurs. Les médecins rappellent les risques de la consommation d’un aliment infecté.

 

A l’entrée d’une boulangerie située à Koloma dans la commune de Ratoma, on est contraint de marcher sur une eau stagnante. A l’intérieur, des boulangers mains nues, pétrissent la farine et donnent forme aux pains, 1er signe d’un manque d’hygiène. Métaux en rouille, sol mal entretenu nous arraches aussi le soupir.

’Les fours sont désordonnés et très sales‘’ et ‘’Les boulangers travaillent trempés de sueur, ‘’ dénoncent successivement Moryba Camara et Mamady Camara, tous consommateurs.

La vérité est bon à dire semble confirmé Alpha Oumar Diallo boulanger :‘’ Parfois ils ont raisons de dire que certains fours sont sales. Mais ce la dépend du propriétaire. Moi par exemple je balaye ici chaque jour, en plus j’utilise l’eau du robinet et mes bidons sont propres,’’ confie t’il.

Certains consommateurs accusent les boulangers de se servir des pieds pour pétrir la farine. Chose que ces derniers refusent de gober. En 24 ans de service, Abdoulaye Barry n’a jamais été témoins d’une telle pratique. Vers 2003, les boulangers de Conakry étaient mieux organisés dans l’assainissement de leurs lieux de travail, mais aujourd’hui la réalité est être toute autre.

‘’ Je pratique ce métier depuis 1995. Mais je n’ai jamais vu un boulangé se servir des pieds pour la mélanger la farine. Le problème est que même quand nous assainissons, nous n’avons pas où mettre les ordures. Pourtant nous payons les taxes au près des services en charge de la salubrité et de l’impôt. Dans les années antérieures on s’abonnait et des personnes venaient débarrasser nos fours de leurs saletés. Aujourd’hui certains boulangers payent jusqu’à 250.000 pour nettoyer les fours’’, lâche l’adulte.

Le manque d’hygiène signalé dans la production du pain, se poursuit à sa vente, à limage des baguettes fourrés dans une bassine qui contient du riz, ou encore exposés en bordure des routes à la merci de la poussière, des mouches et d’autres intempéries de la nature.

’ Acheter et manger ce pain exposé, c’est de s’attirer des maladies ‘’, énonce plus loin Mamady Camara.

Consommé le pain mal fait ou infecté, expose le consommateur à des risques sanitaires énormes, averti le jeune médecin Dr Abdoule Gadiry Tall certains boulangers ignorent les conséquences qui peuvent survenir quand hygiène n’est pas respecte, dans la production du pain. Pourtant il y a des risques d’intoxication alimentaire, qui provoquent des diarrhées et vomissements‘’ fait t’il savoir.

‘’Que l’aliment soit ton unique médecine’’, disait Hippocrate.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.