Connect with us

News

Combat entre anti et pro 3ème mandat : Le FNDC accusé par le pouvoir d’être un danger pour la Guinée

Publié

Le

Le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) est-il un danger pour la Guinée dans le futur ? Le parti au pouvoir le croit fermement […]. Cette structure composée d’acteurs politiques et de la société civile est vue en Guinée de mauvais œil par le Rpg Arc-en-ciel, qui soutient le projet de modification de la constitution.

Le parti du Pr Alpha Condé indexe le FNDC par endroits d’être un véritable “danger” qu’il faut empêcher d’évoluer. «Qu’est-ce que cela signifie, qu’un groupe de personnes se permette d’identifier les membres et responsables du gouvernement et les mettre sur les réseaux sociaux, dire que ces gens-là, nous allons les attaquer ainsi que leurs biens», affirme-t-on au sein du parti au pouvoir.

Le FNDC se donne pour mission de barrer la route aux promoteurs d’un troisième mandat pour le président actuel. Il s’oppose également à toute modification ou un changement de la constitution, selon les responsables de la structure.

Cependant, ce front est aperçu par ces promoteurs de la nouvelle constitution comme des ennemis de la nation. Ces derniers temps, il (le Fndc) est à la “Une” lors de chaque assemblée générale du parti. La crédibilité de l’association est remise en cause et les leaders qui s’y trouvent, sont indexés d’avoir de mauvaises intentions pour le pays.

«Au moment où le front national est en train de mettre les structures sur toute l’étendue du territoire et qu’elles se donnent les mains avec tous les groupes de criminels, de partir pour s’attaquer aux citoyens et ainsi provoquer la panique, ils se mettent en rapport avec certains groupes des forces armées, pour que demain, quand il y a des troubles, les militaires prennent le pouvoir», accuse l’honorable Mohamed Lamine Kamissoko, membre du bureau politique Rpg Arc-en-ciel. «Voilà ce que veut le front national», a-t-il ajouté, au siège du parti, ce samedi 15 juin.

Le FNDC exerce ses activités sans agréments, a fait savoir le député de la mouvance présidentielle. «Parce que dans une république démocratique comme la nôtre, qui peut accepter que des groupes de criminels s’organisent sur toute l’étendue du territoire? Messieurs les membres du gouvernement, qui a donné l’agrément au front national ?», a demandé l’honorable Mohamed Lamine Kamissoko, en faisant face à un ministre présent à cette assemblée.

«C’est pourquoi je dis à la communauté nationale et internationale et à toutes les institutions présentes en Guinée, que le front national provoque des troubles à l’avenir», a-t-il lancé.

«Mais ce même front national en subira les conséquences car le peuple de Guinée dira oui à la nouvelle constitution. Et j’attire l’attention de tout le monde que si les forces politiques et sociales se déterminent à déstabiliser, il y a des acteurs internes et externes […]», a averti le député.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.