Connect with us

News

Dialogue politique : Le fichier électoral audité remis au comité de suivi

Publié

Le

La 26ème session du comité de suivi du dialogue politique inter guinéen s’est tenue ce 15 avril 2019 au ministère de l’Administration du territoire. L’objectif de cette rencontre qui intervient après celle tenue le 14 août 2018, la remise de la copie du fichier électoral audité aux parties prenantes au dialogue.

Au sortir de la rencontre, le ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation, Général Boureima Condé, a affirmé qu’ «après la mise à disposition du fichier électoral audité aux parties prenantes, chaque composante va l’examiner et à notre prochaine session qui ne saurait tarder va recueillir les observations des uns et des autres par rapport au contenu.»

L’audit du fichier électoral, c’est l’un des points des recommandations de l’accord politique du 12 octobre 2016. Selon le Dr Ibrahima Deen Touré, président du groupe parlementaire Alliance républicaine, l’Union des forces républicaines (UFR) va prochainement se prononcer sur le fichier audité : « Au cours de cette 26ème session du comité de suivi du dialogue politique inter-guinéen, nous avons juste reçu le rapport du fichier électoral audité qui a été l’un des points parmi les recommandations lors de la session précédente. Aujourd’hui, il n’y a pas eu de débat particulier dans la salle. Nous allons nous préparer dans nos états-majors pour la session prochaine afin de discuter des résultats de cette expertise. Nous attendions ce fichier électoral audité il y a longtemps. L’UFR va se prononcer sur la validation ou non du fichier électoral audité à la rencontre prochaine afin que nous ayons des élections transparentes et acceptables par tous.»

Comme M. Deen, Amadou Damaro Camara de la mouvance présidentielle va faire recours à son état-major pour valider les résultats de l’audit : « Nous allons examiner dans nos états-majors le rapport du fichier électoral audité. Dès la semaine prochaine, nous allons nous retrouver pour en débattre. »

Plus loin, le patron de la mouvance présidentielle précise qu’aucun fichier n’est parfait, mais l’essentiel, qu’il soit consensuel : «Un rapport, quel que soit son contenu, doit être présenté aux commentateurs pour sa validation. Nous allons donner des directives claires basées sur les résultats des recommandations pour pouvoir implémenter ou paramétrer toutes les recommandations de nos experts. Aucun fichier électoral n’est parfait dans ce monde, nous souhaitons que notre fichier ne soit pas sans critique mais plutôt, qu’il soit au moins consensuel afin que nous puissions aller à des élections plus crédibles et apaisées avec des résultats qui souffriront moins de contestation. »

Mamadou Cellou Baldé, de l’Union des forces démocratiques de Guinée, soutient que son parti porte déjà des réserves sur les résultats de l’audit : « Nous recevons tardivement aujourd’hui la copie du fichier électoral audité alors qu’il était disponible depuis le mois de septembre 2018. Nous avons porté des réserves à travers des analyses, mais il a été décidé dans la salle de réunion que nous recevions le rapport et que nous nous donnions un temps d’examen avec toutes les autres parties prenantes pour que la semaine prochaine, qu’on puisse se retrouver et que la CENI nous fasse une présentation à l’issue de laquelle, les avis des différentes parties présentes seront partagés, afin que nous trouvions un accord après les recommandations faites par la mission d’audit ».

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.