Connect with us

News

Guinée : les engagements d’un ancien opposant pour la nouvelle constitution

Publié

Le

Guinée les engagements d'un ancien opposant pour la nouvelle de constitution

En face de ses militants lors de l’assemblée générale du parti Union des forces du changement (UFC), l’ancien opposant farouche au régime d’Alpha Condé a fait montre d’un attachement tenace dans la course pour le changement de la Constitution en Guinée.

Le parti au pouvoir et ses “nouveaux” alliés viennent de mettre en place la CODENOC (Coalition démocratique pour la nouvelle constitution),une coalition qui regroupe des partis de la mouvance présidentielle ainsi que des plateformes de la Société civile. Elle a pour mission la sensibilisation des citoyens pour l’adhésion à leur projet.

Aboubacar Sylla, l’ancien porte-parole de l’opposition républicaine est l’un des fervents défenseurs de cette coalition. Il a déjà entamé les démarches, en convainquant les militants de son parti pour l’adhésion aux idéaux du projet. L’actuel porte-parole du gouvernement a rappelé l’importance de la mise en place de la CODENOC.

Dans son argumentaire Aboubacar Sylla a rappelé que tous ceux qui estiment, que la Constitution actuelle est une Constitution de transition et que la Guinée doit se doter d’un nouveau texte qui doit lui permettre d’améliorer le fonctionnement des institutions, et qui pensent qu’il y a de problèmes dans le pays qui méritent d’être pris en charge dans une nouvelle loi fondamentale ont décidé de se retrouver pour coordonner leurs actions pour sensibiliser afin que les Guinéens soient “conscients” de la nécessité d’avoir une nouvelle Constitution.

«Tous les pays passent par là. Les grandes démocraties comme les Etats unis, la France sont passés par là. La Constitution est un contrat social qui unie les compatriotes qui vivent dans le même pays. Donc, il faut que ce texte soit approuvé par ceux qui sont censés être régis par elle», a exhorté l’ancien opposant.

“La Constitution actuelle a été imposée aux Guinéens au cours de la transition”, croit-il. «Aujourd’hui, la transition est terminée, nous avons besoin d’une nouvelle Constitution qui prend en charge toutes nos préoccupations et qui tire les leçons des échecs passés au niveau de la gestion politique, économique et social de notre pays», rassure Aboubacar Sylla, président de l’UFC et ministre des Transports.

Le combat ne fait que commencer pour Aboubacar Sylla et il se poursuivra quand le porte-parole du gouvernement sera de retour à la Mecque pour le pèlerinage.

«Vous allez entendre parler de cette CODENOC de plus en plus les jours à venir parce que nous allons montrer à ceux qui sont contre cette nouvelle Constitution, qu’ils n’ont absolument rien compris. S’ils avaient compris les préoccupations des Guinéens et s’ils étaient de bonne foi, ils ne se seraient jamais opposés à ce qu’on consulte les Guinéens par référendum», a lancé l’ancien porte-parole de l’opposition.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.